Washington : le président de la Conférence rabbinique européenne contre les restrictions à l’observance religieuse en Europe

0
237

Washington : le président de la Conférence rabbinique européenne œuvre auprès de hauts responsables de l’administration américaine pour stopper les initiatives législatives contre l’observance religieuse en Europe.

Le Grand rabbin de Moscou, le rav Pin’hass Goldschmidt, est arrivé à la Maison Blanche dans le cadre du Sommet international sur la liberté de religion (IRF) pour œuvrer auprès des hauts responsables de l’administration américaine pour soutenir la lutte pour la liberté religieuse en Europe : ‘Il est temps que les actes reflètent les mots et le droit de pratiquer librement notre foi en Europe ».
___________________________________________

Le président de la Conférence rabbinique européenne, le Grand rabbin et Av Beth Din de Moscou, le rav Pin’hass Goldschmidt, est arrivé à la Maison Blanche à Washington pour mobiliser les hauts responsables de l’administration américaine afin de soutenir la lutte pour la préservation de la liberté religieuse en Europe dans le cadre de la Conférence internationale sur la liberté de religion (IRF), où il a présenté les principaux dommages qui pourraient être causés par les restrictions à la liberté religieuse des communautés juives en Europe.

Au centre de son activité : l’arrêt de l’amendement à la loi sur la protection des animaux en Finlande qui restreindrait l’abattage casher et les initiatives législatives visant à étendre les interdictions de formation à l’abattage dans d’autres provinces de Belgique. Le rav  Goldschmidt a rencontré à la Maison Blanche M. Hanan Weissman, représentant présidentiel de la communauté juive américaine et directeur des partenariats mondiaux au Conseil de sécurité nationale.

Une autre réunion avec des hauts fonctionnaires du Département d’État ont participé M. Marc b. Levin de la Coalition nationale des Juifs d’Eurasie NCSEJ et le rabbin Aharon Kotler, ancien président du Highwood High School à Lakewood. Mme Deborah Lipstadt, envoyée spéciale pour la surveillance et la guerre contre l’antisémitisme, et M. Aaron J. Kayak, envoyé spécial adjoint pour la surveillance et la guerre contre l’antisémitisme au Département d’État américain.

LIRE  Police israélienne : pas de procédure «George Floyd»

Au cours de la réunion, les trois hommes ont souligné à l’émissaire qu’il était important que l’administration américaine se concentre sur les questions législatives actuellement à l’ordre du jour en Europe qui mettent en danger la liberté religieuse des communautés juives à travers le continent, ainsi que la situation des Juifs en Russie et Ukraine. Mme Goldschmidt et M. Levin ont également discuté de ces questions lors d’une réunion avec le membre du Congrès Christopher H. Smith et le sénateur Benjamin L. Cardin.

Le rav Goldschmidt a déclaré : « Espérons que le soutien politique des États-Unis nous aidera à faire en sorte que les Juifs soient autorisés à vivre librement en tant que Juifs sur le continent européen et puissent maintenir leur mode de vie qui comprend également l’abattage casher et la circoncision. Pour vivre en tant que juifs, nous devons avoir la liberté de vivre selon notre croyance qui est en danger réel. Les différents parlements en Europe ont adopté des lois qui nuisent aux communautés juives dans leurs pays, essentielles dans le tissu de la société européenne – le temps est venu pour que les actes reflètent les paroles et le droit d’exercer librement sa foi en Europe sera respecté et inscrit dans la loi. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire