Yahadouth haTora contre Netanyahou: « Nous voterons à la Knesset contre l’augmentation des amendes »

0
79

Alors que le gouvernement approuve en principe l’augmentation des amendes contre les contrevenants aux directives du corona, les hauts responsables de Yahadouth haTora, Litzman et Gafni, ont informé le Premier ministre Netanyahou que leur parti oeuvrera à la Knesset pour torpiller cette décision. Un haut responsable de ce groupe : « Les orthodoxes vont écoper d’amendes gonflées, il y aura une guerre mondiale à ce sujet. » Les deux ministres du Shas qui se sont également opposés ont été contactés par le ministre Tamano-Sheta: « Vous faites de nous des loques. »

Ynet

L’augmentation des amendes pour les contrevenants aux directives du corona a été approuvée en principe par le gouvernement – et les orthodoxes intensifient la lutte contre cette décision: les dirigeants du judaïsme de la Torah, les députés Yaakov Litzman et Moshe Gafni, ont annoncé à midi (dimanche) qu’ils s’opposaient à cette proposition d’augmenter les amendes.

Le gouvernement a approuvé en principe le projet de loi «Pouvoirs spéciaux – Amendes» et a décidé que le cabinet Corona se réunirait pour discuter du projet de loi avant de le transmettre au Comité ministériel chargé de la législation. Trois ministres ont voté contre: Yitzhak Cohen et Yaakov Avitan de Shas, ainsi que Pnina Temano-Shta de Kakhol Lavan.

Selon la proposition du ministre de la Santé Yuli Edelstein d’augmenter les amendes du corona, l’amende pour violation de l’interdiction d’ouvrir un établissement d’enseignement passera de 5000 NIS à 20000 NIS, tout comme l’amende pour la tenue d’un événement, d’une fête, d’une conférence, d’une cérémonie, d’un festival, d’un spectacle de divertissement ou d’une exposition d’art contrairement à la réglementation. L’amende pour avoir transgressé l’exploitation d’un lieu ouvert au public ou d’une entreprise passera de 5 000 NIS à 10 000 NIS.

LIRE  Le député à l'Assemblée Nationale française : « Le peuple d'Israël n'a jamais oublié Jérusalem »

« Nous avons informé le Premier ministre que nous nous opposons à l’augmentation des amendes, qui sont déjà élevées et en l’absence de solutions pour les citoyens et les commerçants », ont noté les dirigeants de Yahadouth haTora Litzman et Gafni, qui ont exigé que le Premier ministre ne soulève pas du tout la question lors de la réunion ministérielle hebdomadaire. « Si la proposition passe pour approbation par la Knesset, les membres de la faction voteront contre la proposition dans tous les forums possibles dans les commissions et au plénum de la Knesset. »

Au cours de la réunion du cabinet, le secrétaire du Premier ministre Tza’hi Braverman et le Premier ministre Netanyahou ont étonnamment annoncé que le gouvernement est tenu d’approuver les règlements sur les amendes uniquement en principe et qu’ils seront soumis au cabinet Corona pour discussion.

La ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Tamano-Sheta, était furieuse : « Pourquoi avez-vous présenté cela au gouvernement? Il est impensable qu’après un mois de confinement vous ne nous tenez pas au courant et apportez un problème grave tel que des amendes à l’approbation du gouvernement. Vous faites de nous des loques ! »

Les ministres de Shass, qui s’opposent également à l’augmentation des amendes, ont insisté pour tenir un débat gouvernemental. Cependant, le Premier ministre Netanyahou a déclaré: « C’est irréaliste, c’est impossible sans amendes et sans application. » Finalement trios autres ministres ont voté contre, et Netaniahou a garanti que dorénavant les ministres seraient informés des décisions concernant le corona…

Le secrétaire d’État Braverman a précisé que la question des amendes avait été débattue au sein du cabinet Corona, mais aucune décision n’avait été prise à ce sujet. Lors de l’une de ces réunions du cabinet, la proposition d’amende initiale du ministre de la Santé Edelstein a été considérablement réduite en raison de l’opposition des ministres du Shas et également en raison de la déclaration du procureur général Avichai Mandelblit selon laquelle 50.000 NIS est une amende trop élevée pour une procédure qui n’a pas été effectuée devant le tribunal. Le responsable de la police Moti Cohen a déclaré lors des audiences du cabinet corona que des amendes trop élevées pourraient créer des frictions sur le terrain.

LIRE  La barbe pour un médecin... licencié pour atteinte à la laïcité

Le Premier ministre Netanyahou a annoncé lors d’une réunion du cabinet qu’il entrerait dans le cabinet du corona pour prendre une décision sur la question dès que possible. Il a même invité les ministres qui se sont opposés à l’augmentation des amendes à la réunion du cabinet du corona qui se tiendra demain à midi.

Le président du parti Yahadouth haTorah, le député Yitzhak Pindruos, a fait valoir que le gouvernement ne pouvait pas ne pas prendre en compte la position de son parti, membre de la coalition, après avoir clairement indiqué la semaine dernière qu’il était opposé à l’augmentation des amendes. Il a déclaré: « Nous avons dit et réitéré que nous nous opposerons à l’augmentation du niveau des amendes, qui sont de toute façon élevées, en particulier dans le contexte de la situation économique difficile dans laquelle les citoyens israéliens en général et les chefs d’entreprise en particulier s’effondrent. »

Pindrous a ajouté: « Le gouvernement devrait formuler des solutions et ne pas augmenter les amendes. En l’absence de solutions pour les entreprises, les propriétaires d’affaires ou de salles de fêtes sont à présent considérés comme des délinquants – et on veut à présent provoquer leur effondrement définitif . » Selon lui, dans le secteur orthodoxe, cela a une signification encore plus grave car il «souffre d’une application sélective».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire