Yossef et les bonnes années…

0
90

Dans la paracha de la semaine, Mikets, nous constatons que le nom de Yossef n’est présent que quand les versets parlent des années de misère (Beréchith/Genèse 41,54) : « Comme Yossef l’avait dit ». Pourquoi est-ce ainsi ? Yossef avait prédit également qu’il y aurait des années grasses…

Quand une personne fait qu’il arrive des bonnes choses, personne n’y accorde son attention. Par contre, quand elle doit se battre face à des événements mauvais, alors on aura cesse d’en parler et de l’inculper de toutes les misères. Il n’y avait aucune raison de rappeler que Yossef le juif a décrypter les rêves de Pharaon en bien, parlant d’années de facilité. Mais quand celles de sècheresse arrivent et frappent l’Egypte, on cherche immédiatement un fautif, et on le trouva en la personne du Juif Yossef, qui avait prévu cela… Le Juif est toujours fautif.

A quoi pensons-nous ? Visiblement, toutes les forces vives se sont rassemblées pour faire tomber Netaniahou, à tout prix ! Quoi qu’il fasse, il sera accusé. Le corona est survenu ? C’est bien sûr de sa faute. Il décide de fermer le marché ? Il étrangle le commerce. Il décide le contraire ? On l’accusera à nouveau d’être celui qui provoque l’augmentation des cas de corona. Impensable d’obtenir des vaccins ? C’est lui qui n’est pas capable de dominer la situation et d’obtenir des vaccins. Finalement, il y parvient, et notre pays reçoit avant le monde entier des vaccins ? Cette fois, on l’accuse d’agir… pour mieux réussir durant les prochaines et éventuelles élections. Quand il ne fait pas la paix, on le montre comme un personnage qui cherche les disputes et la guerre. Quand il parvient à signer des accords de paix avec de nombreux pays arabes, sans les Palestiniens, il est à nouveau condamné… En bref, il perd son temps : ces gens ne veulent pas la justice, la paix ou l’annulation du corona, ils ne veulent qu’une seule chose, la tête de Netaniahou. Il faut du reste tirer le chapeau face à quelques Justes vivant à Sodome, qui l’avouent. Tout cela, c’est la Gauche qui n’a cesse de proclamer que la Droite et les orthodoxes fonctionnent sans réflexion et ne sont pas éclairés comme eux… Malheur à une telle intelligence.

LIRE  Rapport sur l’antisémitisme dans le monde : +18%

Combien nous devons nous réjouir du fait que nous suivons la voie de la Tora ! Nous avons nos grands rabbanim qui nous montrent la voie à suivre, et nous nous empressons de nous soumettre à leurs instructions. Combien sont à plaindre ceux qui aujourd’hui se regroupent dans un parti, et demain se voient proposer une autre formule. Combien sont lamentables ceux qui n’ont pas d’avis réel, mais acceptent les propositions de ceux qui peuvent leur garantir une place réelle dans leur parti. Aujourd’hui, ils sont à droite, demain, ils seront à gauche, aujourd’hui ils sont favorables à un Etat palestinien, et après demain ils iront avec ceux qui proclament leur volonté d’avoir tout Israël, tout est valable pour conserver leur honneur et leur poste.

Nous sortons là de ‘Hanoucca, durant lesquels les Maccabées nous ont appris qu’une voie ne se change pas avec le temps, la Tora n’est pas à transformer, ni pour suivre les Grecs, ni pour rejoindre des partis divers et bizarres, pour nous, qui respectons les mitsvoth. Nous avons devant nous une voie claire, celle de la Tora et de la sainteté, que nous suivrons à tout jamais !

Vu sur Chéveth A’him, une parution de Beth Chéan

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire