Après que ses propos aient suscité un tollé, le bureau de Netanyahou précise quelle a été l’intention du Premier ministre

0
179

Après le tollé qui a suivi les propos du Premier ministre Benjamin Netanyahou selon lesquels les manifestants contre lui et contre de hauts responsables du gouvernement étaient des membres de l’OLP et de l’Iran, le bureau de Netanyahou a clarifié. « BDS – de citoyens israéliens »

Be’hadré ‘Harédim – Abraham Freund – Netanyahou au plénum de la Knesset

Après le tollé suscité par les propos du Premier ministre Benjamin Netanyahou, qui avait déclaré avant son vol vers les États-Unis que les manifestants étaient des compagnons l’OLP et l’Iran, le bureau du Premier ministre a clarifié la situation.

Le bureau du Premier ministre a déclaré : « Lorsque le Premier ministre a utilisé le mot « compagnons », il faisait référence au fait que pendant que le Premier ministre d’Israël représentait l’État d’Israël sur la scène de l’ONU, ils manifesteraient en même temps que les partisans de l’OLP et du BDS – des citoyens israéliens – quelque chose qui n’était jamais arrivé auparavant. »

Comme on s’en souvient, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a décollé ce soir (lundi) pour une visite diplomatique de six jours aux États-Unis. Avant de monter dans l’avion, le Premier ministre a attaqué les manifestations attendues aux États-Unis et a déclaré : « Rien ne me surprend. Celui qui organise cette manifestation est doté de beaucoup d’argent. Ce sont des manifestations financées et organisées qui dépassent toutes les limites. Elles ont conduit au fait que bloquer les routes est devenu une chose normale, que le harcèlement violent des personnalités publiques est une chose apparemment normale, que le refus de servir à l’armée est une chose normale. Par conséquent, quand ils vont calomnier Israël devant les nations, cela leur semble également normal. Ce n’est pas normal, quand j’étais chef de l’opposition, je n’ai jamais fait cela. »

Netanyahou a ajouté et attaqué : « C’est la 12ème fois, à mon avis, que je vais me présenter aux Nations Unies en tant que Premier ministre, il y a toujours eu des manifestations en faveur d’Israël et contre Israël. Mais cette fois, nous assistons à des manifestations contre Israël de la part de personnes affiliées à l’OLP, à l’Iran et à d’autres. Rien n’est plus surprenant, mais cela ne m’empêchera pas de représenter Israël avec brio et de la meilleure façon possible pour tous ses citoyens. »

L’opposition a fermement condamné ses propos. Le président du député d’opposition Yair Lapid a écrit : « Personne n’a autant détruit notre image dans le monde que Netanyahou ces derniers mois. Il n’y a rien qui aide plus les Iraniens que le coup d’État de son gouvernement. Les patriotes de la contestation sont une autre preuve d’un grave bouleversement dans son jugement et sa lecture de la réalité. » .

Le président du camp étatique, Benny Gantz, a attaqué : « L’attaque de Netanyahou, tout en accusant les manifestants aux États-Unis de collusion avec nos ennemis, est grave et mérite toute condamnation. Même si nous ne sommes pas d’accord sur la marche à suivre, nous parlons de patriotes, amoureux du pays. »

Gantz a ajouté : « Même un millier de discours lance-flammes aux Nations Unies ne répareront pas les énormes dommages que Netanyahou cause à la société israélienne par sa conduite. Il est temps d’arrêter le coup d’État et de remettre de l’ordre au sein du gouvernement, au lieu de rejeter la faute sur les manifestants. »

Le président du parti israélien Beitenu, le député Avigdor Lieberman, a attaqué : « Monsieur le Premier ministre, une fois de plus vous mentez de manière déterminée. Les manifestants en Israël et dans le monde entier protestent contre vous et en faveur de l’État d’Israël. Quiconque est un ami de l’Iran et de l’OLP n’est autre que vous, vous-même, M. Benjamin Netanyahou, vous êtes celui qui démantèle la société israélienne de l’intérieur, vous êtes celui qui gâte le meilleur de nos fils et de nos filles, et c’est vous qui nous prouvez chaque jour à tous que vous n’agissez qu’en fonction de vos intérêts personnels, même si cela signifie que le pays va brûler. » .

Aucun commentaire

Laisser un commentaire