Barkat : « Vous avez besoin de faire monter vos prix ? Voyons vos comptes ! »

0
274

Le ministère de l’Économie oblige 15 entreprises géantes à divulguer leurs états financiers dans les 21 jours : le ministère de l’Économie, dans une démarche sans précédent, exige de 15 entreprises géantes du marché alimentaire qu’elles divulguent leurs états financiers, détaillent leurs coûts de production et divulguent leurs chiffres de bénéfices. Barkat : « Nous mènerons une guerre d’usure contre les monopoles et les cartels qui oppriment injustement le public ».

Be’hadré ‘Harédim

Le ministère de l’Économie, dans une étape sans précédent, exige que les 15 entreprises géantes du marché alimentaire divulguent leurs états financiers, détaillent les coûts de production et divulguent leurs bénéfices dans les 21 jours.

Le ministre de l’Economie Nir Barkat a déclaré : « Nous utiliserons tous les outils à notre disposition, y compris les plus sérieux, pour empêcher la tyrannie du public et le comportement monopolistique des principaux importateurs et producteurs de l’économie. Nous avons été témoins ces dernières semaines du déchaînement effréné des producteurs et des importateurs qui augmentent les prix de plusieurs dizaines de pour cent alors que les prix des matières premières et du transport ont baissé. Les coûts de production ont tendance à baisser. »

L’inspecteur des prix du ministère de l’Économie et de l’Industrie a envoyé il y a peu de temps des mises en demeure à certains des plus grands producteurs et importateurs de l’économie, exigeant des données complètes sur leurs coûts de production, y compris une demande de présentation de rapports financiers et de prix, en conformément aux dispositions du chapitre VII de la loi sur le contrôle des prix et des produits, qui traite de l’examen des coûts et des bénéfices des grands producteurs.

Le Dr Yonatan Bezalel, inspecteur des prix au bureau, a envoyé les lettres en vertu de son autorité conformément au chapitre 7 de la loi et aux articles 6 et 31 de la loi sur la surveillance des prix des produits et services, 5566/1996, selon lequel les importateurs et les fabricants sont tenus de transmettre une liste complète de documents qui révéleront, entre autres, les coûts de production et leurs bénéfices dans les 21 jours.

Le ministre de l’Economie Nir Barkat a déclaré : « Nous mènerons une guerre totale contre les monopoles et les cartels qui oppriment le public injustement. Les entreprises géantes se sont habituées à traiter le public israélien comme une vache à lait. Ma directive est d’agir avec tous les outils à notre disposition, aussi graves soient-ils, pour lutter contre les profondes défaillances du marché alimentaire en Israël. Nous voyons clairement que les fabricants et les importateurs profitent de la forte concentration et de l’absence de concurrence sur les marchés pour augmenter les prix. Nous n’hésiterons pas à utiliser des mécanismes de ce type pour combattre des entités qui ignorent le public et augmentent grossièrement les prix. Pendant que les citoyens d’Israël se lamentent, les monopoles augmentent les prix à un rythme effarant, alors que les prix des intrants et des transports maritimes baissent constamment. La fête est finie. »

Les entreprises qui ont reçu une lettre et seront tenues de divulguer leurs rapports et leurs données dans les 21 jours : Diplomat, Unilever, Assem, Shastowitz, Sogat, Hogla Kimberly, the Central Beverage Company, Strauss, Willy Food, Snow, Yapaura Tabori, Tea Vysotsky , Neto Trade, Abbott et la société Gori.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire