Dans le fief des Houthis, des musulmans yéménites ont enterré le dernier Juif après son décès

0
139

Ya’hya Yossef ‘Hamdi, l’un des derniers Juifs du Yémen, est décédé. Il a été enterré par des musulmans. • ‘Hamdi a refusé d’immigrer en Israël il y a environ dix ans, mais selon sa famille, il a depuis changé d’avis et c’est Israël qui a fait difficulté.

JDN

Ya’hya Yossef ‘Hamdi, l’un des derniers Juifs du Yémen, est décédé jeudi à l’âge de 80 ans. ‘Hamdi, selon les documents reçus par les informations ici, a été enterré là où il vivait dans un village du nord de la ville de Sanaa, qui est devenue au cours de la dernière décennie un bastion des rebelles Houthis. C’est ainsi que cela a été publié sur le Réseau B.

Dans la documentation, on peut voir que son corps était recouvert d’un talith et que les musulmans locaux, l’ont enterré.

‘Hamdi a également de la famille en Israël, où il ne voulait pas immigrer il y a dix ans. Ses proches ont affirmé qu’au fil des années, il avait changé d’avis et que la difficulté de sa venue venait du côté d’Israël.

‘Hamdi fait partie des derniers Juifs restés au Yémen, parmi lesquels Levi Merhavi, qui est derrière les barreaux de la capitale Sanaa depuis plusieurs années, après que les Houthis l’ont accusé d’avoir contribué à la contrebande d’un livre de Tora avec un groupe de Juifs qui a immigré en Israël depuis le Yémen.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire