De crainte d’un mandat d’arrêt international, Netanyahou ne s’arrêtera pas en Europe lors de son voyage pour s’adresser au Congrès …

0
344

Les mandats d’arrêt de la Cour internationale de Justice de La Haye affectent la planification du vol du Premier ministre vers les États-Unis pour s’adresser au Congrès américain. Une escale en Europe a été annulée par crainte d’une complication diplomatique suite à l’engagement de l’UE auprès du Tribunal de La Haye.

JDN

La crainte en Israël des mandats d’arrêt internationaux contre le Premier ministre Binyamin Netanyahou modifie le voyage prévu du Premier ministre pour s’adresser au Congrès.

Ce matin, on a appris ici que le bureau du Premier ministre avait vérifié si l’avion du Premier ministre, « Kenaf Zion » (notre photo), pouvait, d’un point de vue juridique international, faire escale en Europe. L’inspection a eu lieu après que le bureau de Netanyahou a découvert ce mois-ci que l’avion en question ne serait pas en mesure d’effectuer un vol transatlantique direct de Tel Aviv à Washington à pleine capacité, vu le nombre d’accompagnateurs – en raison d’un manque de préparation. En conséquence, certains membres de l’entourage ont été chargés d’utiliser des vols commerciaux parallèles au vol dans l’avion officiel.

Entre autres choses, la possibilité de faire une escale intermédiaire qui permettrait à l’avion de voler avec une occupation complète a été examinée, mais Netanyahou, craignant que cela puisse lui causer des ennuis avec les mandats d’arrêt qui auraient déjà été émis contre lui et contre le ministre de la Défense, a demandé d’éviter une escale, et il a été décidé que l’avion décollerait d’Israël directement vers New York.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire