Forte pression : 3 millions de harengs sont bloqués

0
159

Pression et hystérie parmi les organisateurs des fêtes religieuses : des conteneurs contenant des tonnes de « hareng » sont bloqués dans l’un des ports à cause de la bureaucratie des ministères du gouvernement. Les magasins d’alimentation juifs parlent d’une pénurie de « hareng » qui se fera déjà sentir pendant Souccoth et Chabbat Beréchit. Or ce poisson, du haering pour être plus précis, est un aliment important dans le milieu achkenaze religieux…

Be’hadré ‘Harédim

Au plus fort de la période des fêtes de Souccoth, Simchath Tora et Chabbath Beréchit, trois millions de harengs sont bloqués sur le chemin vers Israël.

Be’hadré ‘Harédim a appris qu’il s’agissait d’un conteneur déjà arrivé en Israël, les barils de poisson étaient scellés avec des étiquettes qui, en raison d’une erreur d’imprimerie, ne correspondaient pas aux inscriptions sur les documents d’expédition.

Du point de vue du ministère de la Santé, une divergence dans les registres nécessite un examen approfondi et, en effet, des échantillons de la cargaison de poisson ont été envoyés pour un test en laboratoire qui a prouvé qu’il s’agissait d’une erreur et que le poisson était 100 % sain et que le la qualité des marchandises répond à toutes les exigences strictes.

Curieusement, et même s’il s’agit d’un ancien importateur de poisson jouissant d’une grande réputation, le ministère de la Santé a décidé d’exiger un test de laboratoire supplémentaire, ce qui retarde de plus de deux semaines la mise sur le marché de la cargaison.

Face à la situation, l’inquiétude grandit dans les magasins d’alimentation juifs, on parle d’une pénurie de « hareng » qui se fera déjà sentir pendant la fête de Souccoth, et la pénurie est déjà évidente chez les grands détaillants.

Aujourd’hui, les grandes usines souffrent d’une pénurie, les petits commerçants ont encore du hareng.

La période de pointe de consommation de ces poissons est celle de Souccoth, Sim’hat Tora et Chabbat Beréchith, du fait que l’on organise de nombreux kiddouch dans les synagogues et que l’un des aliments présentés habituellement est le haering, le hareng salé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire