Inquiétant : la famille d’un haut responsable du Hamas introduite clandestinement en Egypte

0
402

L’épouse et les enfants d’un membre de la direction du Hamas à Gaza, Sameh Sarraj (à gauche sur notre photo), ont réussi à quitter la bande de Gaza pour l’Égypte aujourd’hui, apparemment à l’insu ou sans l’approbation d’Israël. • Sarraj était également le commandant de la cyber-unité du Hamas qui opérait depuis la Turquie, et rapportait directement à Sinwar.

JDN

L’épouse et les enfants d’un membre de la direction du Hamas à Gaza, Sameh Sarraj, ont pu quitter la bande de Gaza pour l’Égypte aujourd’hui, apparemment à l’insu ou sans l’approbation d’Israël – cela a été annoncé ce soir (mardi) au journal télévisé du soir de Khan 11. Sarraj était également le commandant de la cyber-unité du Hamas qui opérait depuis la Turquie et rendait compte de ses performances directement au chef de l’organisation dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar.

Sarraj lui-même se cache depuis le début de la guerre et il n’est pas clair à ce jour s’il a été tué lors d’une tentative d’assassinat perpétrée contre lui dans le nord de la bande de Gaza au début.

Le fait que les membres de sa famille aient réussi à quitter la bande de Gaza à l’insu d’Israël soulève des questions sur son contrôle sur ceux qui quittent la bande de Gaza par le terminal de Rafah et sur la possibilité que le Hamas fuie les hauts responsables de sa branche militaire et politique par le terminal.

La liste de ceux qui ont quitté le terminal de Rafah aujourd’hui. Famille de Saraj – lignes 41 à 44

Il y a environ deux semaines, Ismail Abu Omar, un journaliste d’Al Jazeera qui était officier de la branche militaire du Hamas et a participé au massacre du 7 octobre, a été blessé lors d’une attaque de Tsahal dans la bande de Gaza et a réussi à quitter Gaza pour le Qatar en passant par le Passage de Rafah sans la permission d’Israël.

Il est vrai, d’un autre côté, que cela semble prouver quelque chose au niveau des espoirs qu’ont ces gens quant à leur avenir dans la bande de Gaza…

Aucun commentaire

Laisser un commentaire