Israël accorde des prestations de sécurité sociale aux terroristes du Hamas et du Jihad de Gaza

1
134

Un document officiel de la Division du renseignement de Tsahal révèle que pendant qu’Israël combat les terroristes, il leur distribue lui-même de l’argent aux dépens de nous tous. • Un document du Quartier général national de lutte économique contre le terrorisme de la Division du renseignement indique qu’il existe 30 terroristes appartenant à des organisations terroristes qui ont droit à une telle aide sociale.

JDN – El’hanan Tolédano

Alors qu’Israël tente d’éradiquer les organisations terroristes Hamas et Jihad islamique, il distribue lui-même de l’argent aux terroristes aux dépens de nous tous, comme le rapporte aujourd’hui (lundi) Yehuda Schlesinger dans Israel Hayom, selon un document officiel des services de renseignement de Tsahal.

La révélation choquante est intervenue après que la députée Yulia Malinovski a demandé au Comité de la sécurité sociale et du travail la référence de l’assurance nationale et de l’armée concernant les prestations d’assurance nationale que reçoivent les résidents de la bande de Gaza, et dans le document qui lui a été transféré de la part de la Direction Nationale de Lutte Économique contre le Terrorisme de la Division de Renseignement, 30 terroristes appartenant à des organisations terroristes ont droit à une allocation de l’Assurance Nationale.

« D’une inspection approfondie et minutieuse qui a été menée à Amman après que tous les bénéficiaires – les résidents de la bande de Gaza et Judée-Samarie qui ont droit à une allocation de l’assurance nationale – y ont été transférés, il a été constaté que près de 30 d’entre eux sont des terroristes appartenant à des organisations terroristes déclarées dans l’État d’Israël – le Hamas et le Jihad islamique », indique le document de l’Amn.

Il est également écrit que « le contrôle a été effectué par recoupement des cartes d’identité des bénéficiaires avec les bases de données de l’Amn, qui s’appuient sur plusieurs sources différentes, et que leur fiabilité est donc élevée et peut être considérée comme un « fichier institutionnel ». En outre, les cartes d’identité des terroristes sont répertoriées, parmi lesquelles un membre de la branche militaire du Hamas et des terroristes de la branche militaire du GAP.

Yulia Malinovski a répondu : « Nous sommes un pays en autodestruction. Ce qui est inquiétant dans toute la situation, c’est que j’ai pu comprendre, mais combien d’autres choses le gouvernement ne nous dit pas ou n’a même pas vérifié pendant plus de huit mois. L’idée choquante selon laquelle nous payons tous avec l’argent de nos impôts aux terroristes du Hamas et du Jihad est tout simplement inimaginable. »

1 Commentaire

Laisser un commentaire