La maire de Paris annule la médaille d’honneur décernée à Abou Mazen en raison de la négation de la Shoah

0
170

La maire de Paris révoque la décoration honorifique décernée à Abou Mazen : « Vos propos sont contraires aux valeurs universelles et à la vérité historique de la Shoah » • Le député français Meir Habib qui réclame depuis des années l’annulation de la décoration donné à Abu Mazen : « Bravo Anne ! »

JDN

Dans une lettre publiée hier soir par la maire de Paris, elle condamne les propos du président de l’Autorité palestinienne Abou Mazen et annule même la décoration d’honneur que lui avait décernée la municipalité en 2015.

Depuis qu’Abou Mazen a reçu le signe « Homme pacifique », le député Meir Habib a demandé à plusieurs reprises au maire d’annuler la décoration. En 2021 également, suite au meurtre d’une ancienne habitante de Paris et de sa camarade de classe, feu Esther Horgan, il a de nouveau adressé une lettre à Anne Hidalgo, et elle a répondu qu’elle maintenait son opinion et ne revenait pas sur sa décision.

Hier, les propos d’Abou Mazen ont conduit à l’annulation de la médaille : « Je condamne fermement vos propos », a écrit la maire de Paris dans une lettre qu’elle a envoyée à Abou Mazen, ajoutant : « Aucune raison ne peut justifier la négation de la Shoah ».

« Comme vous le savez, la Shoah fait partie de l’histoire de Paris. Durant la Seconde Guerre mondiale, des dizaines de milliers d’enfants, de femmes et d’hommes juifs de notre ville ont été envoyés et assassinés dans les camps d’extermination. Le 21 septembre 2015, je vous a reçu à l’Hôtel de Ville de Paris. A l’occasion de cette occasion, je vous ai décerné le « Grand Warmey » qui est la décoration la plus honorable de la ville. Vos propos sont contraires aux valeurs universelles et à la vérité historique de la Shoah. Par conséquent, vous ne pouvez plus détenir ce titre. »

Le député Meir Habib, qui a également fait appel hier à Anne Hidalgo pour exiger le retrait de l’honneur accordé à Abou Mazen, a répondu à la décision : « Victoire ! Suite à mes demandes de 2015 jusqu’à hier soir, la maire de Paris annule la médaille de Paris donné à l’antisémite Abu Mazen. Bravo Anne ! Vous avez pris vos responsabilités et suivi la bonne décision ».

« Paris doit rester un phare dans la guerre contre l’antisémitisme dans le monde et contre son nouveau visage, l’antisionisme. L’Autorité palestinienne, à travers son président, n’est pas valide. En tant que député français qui représente, entre autres, la France des citoyens vivant en Israël, je demande maintenant au président français Emmanuel Macron et aux autorités françaises de déconnecter tout lien avec cet homme antisémite, négationniste en série de la Shoah, Abu Mazen. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire