Le record des exportations de défense a de nouveau été battu – Israël a vendu des armes pour un total de 13 milliards de dollars

0
39

En temps de guerre, le ministère de la Défense annonce aujourd’hui que, pour la troisième fois consécutive, le record absolu des exportations de défense de l’État d’Israël a été battu – et qu’en 2023, Israël a vendu des armes au monde pour plus de 13 milliards | Le volume des exportations israéliennes a doublé en cinq ans. Qu’ont-ils vendu le plus, à quels pays et quelle a été l’ampleur des transactions ?

Kikar haChabbath – Koby Ettinger

Un nouveau record israélien – en temps de guerre : le ministère de la Défense informe en ce moment (lundi) qu’un nouveau record a été battu dans les exportations de défense de l’État d’Israël.

Selon le rapport sur les exportations de défense pour 2023, au cours duquel les industries de défense ont signé de nouveaux contrats pour un montant de 13,073 milliards de dollars (environ 49 milliards de shekels).

Il s’agit du chiffre le plus élevé jamais enregistré et c’est la troisième année consécutive qu’un nouveau record est établi en termes d’exportations de l’État d’Israël. Au cours de l’année, les industries de défense ont réussi à signer des centaines de contrats importants dans le monde entier, y compris des méga-accords d’une valeur de plusieurs centaines de millions de dollars chacun.

Avec le déclenchement de la guerre à Sim’hath Tora, le ministère de la Défense est passé en mode d’urgence, tout comme les industries de défense, qui ont été pleinement engagées dans l’effort de guerre et ont commencé à produire 24 heures sur 24 pour l’armée israélienne, tout en continuant à production pour les clients étrangers.

Ces dernières années, le ministère de la Défense a mené un vaste effort national visant à accroître les exportations de défense, avec la coopération des départements centraux du ministère – Sivet, MPAT, MALM, la Division du contrôle des exportations de défense (AFI), la Direction politique de la défense. Division, le Conseiller Juridique du Système de Défense et d’autres organismes.

Ces organismes ont travaillé ensemble pour renforcer les liens de sécurité stratégiques dans le monde, pour étendre les exportations de sécurité vers de nouveaux marchés, pour supprimer les barrières bureaucratiques et pour améliorer la réglementation. Tout cela dans le cadre des règles AP et des conventions internationales.

Un bond du périmètre des exportations de systèmes de défense aérienne de défense, qui représentaient en 2023, 36% du volume des transactions, contre 19% en 2022.

Les secteurs les plus importants dans les exportations de défense en 2023 : systèmes GNA, missiles et roquettes (36 %), systèmes radar et anti-aériens (11 %), munitions et équipements de lancement (11 %), avions pilotés et avionique (9 %), munitions et armement (8%), surveillance et optronique (5%), véhicules et communications (5%), information et cyber-renseignement (4%), drones et drones (4%), TIC et systèmes de communication (4%), satellites et espace (2 %) et plates-formes et systèmes marins (1 %).

Données d’exportation de défense par segmentation géographique : Asie et Pacifique (48 %), Europe (35 %), Amérique du Nord (9 %), Amérique latine (4 %), pays des accords abrahamiques (3 %) et Afrique (1 %).

Ministre de la Défense, Yoav Galant : « Même au cours d’une année où l’État d’Israël se bat dans sept arènes différentes, les exportations de défense de l’État d’Israël réussissent à continuer de battre des records. Ce fait est avant tout un certificat d’honneur pour nos industries de défense et pour les esprits créatifs et talentueux qui y travaillent et les conduisent vers les sommets de l’innovation de rupture. Les chiffres de cette année montrent que même si nos industries de défense sont mises, par ordre de priorité, au profit du succès de l’effort de guerre, elles continuent de signer des accords d’exportation de plus en plus importants, permettant ainsi la concrétisation de l’effort mené par le ministère de la Défense d’augmenter les exportations de défense tout en les ouvrant à de nouveaux marchés.

Directeur général du ministère de la Défense, le général de division (à la retraite) Eyal Zamir : « Les industries de défense israéliennes font partie intégrante de la puissance de défense d’Israël. Leurs réalisations extraordinaires, qui ont abouti au doublement des exportations de défense en cinq ans, sont aux côtés de Tsahal depuis le 7 octobre. Les industries de défense israéliennes sont à la pointe au niveau mondial en matière de technologies avancées et uniques, grâce aux capacités scientifiques et aux travailleurs dévoués de nombreux pays du monde. Le monde suit les succès des systèmes de combat israéliens dans toutes les dimensions et achète des armes aux Israéliens pour protéger leurs citoyens. Le ministère de la Défense investit des dizaines de milliards dans des achats bleus et blancs, dans l’expansion des chaînes de production et dans le développement de nouvelles capacités. L’objectif est d’accroître l’indépendance de la production dans les domaines critiques et de réduire la dépendance à l’égard des chaînes d’approvisionnement mondiales. Nous pensons que cet investissement conduira également à une nouvelle expansion des exportations de défense. Le ministère de la Défense continuera de soutenir et de renforcer l’industrie de défense israélienne, les exportations de défense et le secteur de la défense. La capacité de Tsahal à faire face aux défis multiformes croissants qui nous attendent. »

Le chef du « Sivet » au ministère de la Défense, le général de brigade (res.) Yair Coles : « C’est la troisième année consécutive que les exportations de défense de l’État d’Israël battent des records. Ces records découlent des capacités de l’industrie et des progrès technologiques et opérationnels qui font leurs preuves (dans les airs, en mer et sur terre) face aux défis sécuritaires d’Israël. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire