Les caméras de sécurité permettent de voir des ravisseurs amenant des otages à Shifa

0
150

De nouvelles découvertes révélées par Tsahal et le Shin Bet prouvent que l’hôpital Shifa a été utilisé comme infrastructure terroriste où les terroristes du Hamas ont kidnappé des otages le 7 octobre.

JDN

Le porte-parole de Tsahal a révélé ce soir lors de sa conférence de presse que d’autres preuves ont été trouvées prouvant clairement que le Hamas opérait à l’intérieur de l’hôpital Shifa et que l’hôpital était utilisé comme base pour des opérations terroristes.

Selon ce qu’a déclaré le général de brigade Daniel Hagari ce dimanche soir, Noa Marciano, qui a été enterrée vendredi dernier après avoir été trouvée dans un bâtiment proche de l’hôpital, a été détenue dans la maison d’un membre du Hamas après son enlèvement. Lors de l’attaque de Tsahal, il a été tué et Noa a été blessée sans que sa vie ne soit en danger. Après cela, des terroristes du Hamas sont arrivés sur les lieux et l’ont emmenée à l’hôpital Shifa, où elle a été assassinée de sang-froid par un terroriste du Hamas. Les faits ont été étayés par Hagari dans le rapport d’autopsie du corps de Marciano.

Les caméras de sécurité de l’hôpital ont également révélé ce soir qu’au moins deux citoyens étrangers kidnappés avaient été amenés à l’hôpital, l’un d’eux marchant, selon le général de brigade Hagari, ils n’avaient pas été amenés à l’hôpital pour recevoir des soins médicaux.

Dans la vidéo diffusée par le porte-parole de Tsahal, on voit les terroristes armés du Hamas emmener de force les personnes enlevées à l’hôpital, l’un d’eux étant blessé, après quoi ils sont restés pour garder leur chambre.

Dans la documentation révélée avec l’aide du Service général de sécurité, on voit par ailleurs des terroristes du Hamas transporter de force, samedi 7 octobre, des otages, un citoyen népalais et un citoyen thaïlandais, kidnappés sur le territoire israélien. Le porte-parole de Tsahal a déclaré que l’on ne sait pas ce qui est arrivé aux deux personnes enlevées.

De plus, des véhicules militaires amenés d’Israël lors du massacre meurtrier peuvent être vus à l’intérieur de la zone de l’hôpital Shifa.

Ces découvertes prouvent bien que l’organisation terroriste Hamas a utilisé l’hôpital Shifa le jour du massacre lui-même comme infrastructure terroriste.

Ces conclusions s’ajoutent aux preuves présentées précédemment par le porte-parole de Tsahal, démontrant que l’organisation terroriste Hamas utilise la zone hospitalière comme infrastructure pour ses activités terroristes de manière systématique et continue. Ceci est prouvé par l’existence d’un tunnel terroriste dans l’enceinte de l’hôpital, ainsi qu’une camionnette blanche utilisée par les terroristes le jour du massacre, la camionnette étant équipée de nombreuses armes et étant garée à l’intérieur de la zone de l’hôpital.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire