Nous a-t-on tout dit sur la destruction des tunnels ?

Nous a-t-on tout dit sur la destruction des tunnels ?

0
124

Guerre souterraine: résumé de l’opération Gardien des murailles.

Tsahal indique avoir détruit une centaine de kilomètres de tunnels. Le métro a été détruit !

Certes, il s’agit d’une réalisation louable, mais cette réalisation doit être examinée à la lumière de la possibilité de creuser les tunnels. Le but des tunnels est resté largement défensif, empêchant l’attaquant de prendre pied avec une occupation du terrain, de retarder l’attaque, et de donner des coups à l’attaquant avec des pertes en vies coûteuses. Les tunnels permettent également la survie des forces de protection. Et dans ces deux derniers paramètres, les tunnels du Hamas parviennent à atteindre leur objectif.

Les forces de défense israéliennes ont été empêchées d’entrer dans la bande de Gaza de crainte d’avoir de nombreuses victimes, d’avoir une confrontation de longue durée avec une occupation de certaines parties de la bande de Gaza. Un grand nombre de terroristes et de dirigeants du Hamas qui n’ont pas non plus été touchés parce qu’ils étaient cachés dans les tunnels, sous les maisons et les institutions publiques des résidents. Tsahal a en effet développé la capacité de détruire les tunnels par voies aériennes, mais cette capacité n’est pas nouvelle et a été essayée à plusieurs reprises dans le passé, y compris en poussant des brigades dans leurs tunnels pour être une cible, la surprise était en même temps due au nombre d’avions et de bombes qui ont été brièvement lancées sur eux, les bombes qui ont frappé les tunnels ont envoyé des ondes de souffle qui ont endommagé les infrastructures, des grands ovoïdes et des égouts ainsi que des structures qui ne faisaient pas partie des objectifs, mais étaient des dégâts collatéraux  qui ont causé la mort inutile de familles et d’enfants.

Tunnels au Liban

Ce n’est pas la même règle de bombardement du métro à Gaza, et celle des tunnels dans le nord du pays au Liban ! Le type de terre sablonneuse à Gaza permet d’envoyer les ondes de choc et de souffle relativement loin ce qui n’est pas le cas pour de la roche dure au Liban (NDLR ce jugement nous paraît erroné, parce que la continuité solidienne est plus importante avec la roche qu’avec le sable. Le vide intergranulaire du sable en se comprimant sert d’amortisseur, ce qui n’est pas le cas avec la roche. C’est ce que l’on appelle un choc dur, alors qu’avec le sable c’est un choc mou, ou choc amorti). Même les bombes pénétrantes dans les fortifications auraient du mal à pénétrer profondément les tunnels dans les montagnes du Liban, qui nécessiterait une attaque au sol.

Au cours de l’opération, du Liban, comme ils se cachaient, un bref rapport signalait que le Hezbollah avait creusé des tunnels entre la frontière d’Israël et Beyrouth. Pour moi, cela ressemblait à un bobard que quelqu’un devait sortir afin de prêcher le faux. Au cours de l’opération, Gabi Eisenkot avait souligné que le percement des tunnels était prévu pour le Hezbollah au début des années 2000. Si cela était vrai, les responsables du renseignement étaient au courant des tunnels, mais les soldats partis pour la seconde guerre du Liban ne le savaient pas. Qui a oublié de les mettre au courant ?

L’impression est que non seulement le Hamas et les médias étrangers acceptent, que Tsahal ai mené un exercice tronqué, mais que l’exercice tronqué est mené contre le public israélien et encore plus grave contre les combattants qui eux ne reçoivent pas les informations critiques à temps et ne s’y préparent donc pas.

Bien sûr, il y a beaucoup de questions sans réponse :

Combien de tunnels qui ont été détruits, mais peuvent être reconstruits ?

Combien y a-t-il de tunnels restants et quelles sont leurs localisations ?

Tous les tunnels ont-ils été détruits par l’armée de l’air ?

Y a-t-il des tunnels endommagés par des dépôts d’armes qui ont été posés à temps et non par des bombes aériennes ?

Quels développements ont été faits par le Hamas suite à un bombardement souterrain qui lui a permis de maintenir ses capacités de tir même sous surveillance aérienne rapprochée ?

Quelles techniques le Hamas utilise-t-il pour contourner la barrière souterraine ? Pourquoi Tsahal a-t-il empêché de mener une opération terrestre avec couplé avec une intervention souterraine ?

Les tunnels continueront à faire partie du champ de bataille face à l’État d’Israël au nord et au sud dans le cadre « d’innovations plus dangereuses » au niveau opérationnel, qui est utilisé avec succès contre l’État d’Israël.

JForum et Netsiv NET

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop