Ofer Winter – ”Au Proche-Orient, il faut être un lion si on ne veut pas se faire manger”

0
462

par LPH INFO

Le général Ofer Winter qui a été écarté de l’armée par le Chef d’Etat-major Herzi Halévy, il y a quelques semaines, était hier soir (mardi), l’invité d’un rassemblement à Ariel, en l’honneur de Yom Yerouchalayim.

Il y a prononcé un discours critique vis-à-vis de la gestion de la guerre et de l’opinion internationale mais rempli d’optimisme en mettant en avant la bravoure des combattants et du peuple d’Israël.

”L’ennemi ne s’émeut plus des slogans vides et des paroles enflammées. Je connais personnellement les commandants sur le terrain, ils font tout pour gagner, mais le problème n’est pas chez eux. Au Proche-Orient, il faut être un lion, si on ne veut pas se faire manger. Le rôle de Tsahal est d’être un lion, de soumettre l’ennemi, de le mettre à genoux, sans chercher d’excuses, sans se raconter d’histoires”, a déclaré Winter.

Il a ajouté: ”Nous n’avons pas choisi cette guerre, les civils ennemis ou ce que dit le monde ne m’intéressent pas. Il faut gagner et tout faire pour ramener les nôtres à la maison. Nous ne tirons pas sur les civils volontairement comme le font les terroristes. Les Américains savent très bien comment les choses doivent se passer. J’étais pendant deux ans avec les Marines, leur slogan est ”sois fidèle à la victoire, à la mission et aux hommes”. Il n’y a pas de légitimité ? Nous allons gagner avec ce que nous avons. Nous avons plus que pendant la guerre de Kippour que nous avons gagnée”.

Puis, il a déclaré: ”Qu’est-ce que le Hamas ? Quelques Palestiniens aigris, nous devons enlever les gants et nous battre comme il faut, nous pouvons le faire vite. Pendant la Guerre des Six Jours, nous avons vaincu les armées arabes. Ce n’est pas croyable que nous laissions trainer depuis autant de temps. Qu’est-ce que le Hezbollah ? Je ne sous-estime pas mais nous avons l’armée la plus forte du Proche-Orient, pas en raison de nos moyens mais grâce à notre esprit”.

Concernant les voix qui s’élèvent dans le monde contre l’intervention israélienne à Gaza, Winter n’a pas mâché ses mots: ”Nous sommes un peuple qui cherche la paix et qui déteste la guerre. Les Britanniques et les Français ont partagé le Moyen-Orient pour l’occuper, pour leur honneur, pour le pouvoir et l’autorité, ils ont massacré de nombreuses personnes. Alors que personne ne vienne nous donner des leçons sur la paix et la guerre. Que personne ne dise que nous ne voulons pas la paix. Lorsque nous sommes attaqués et massacrés, je ne suis pas prêt à entendre des mots dilués et hypocrites alors qu’au bout, il y a un couteau. L’ennemi interprète notre volonté de paix comme une faiblesse”.

Après avoir rendu hommage aux combattants, aux otages, aux familles des otages et aux épouses des réservistes, Winter a conclu: ”Il y a beaucoup d’obscurité et d’incertitude mais je n’ai aucun doute que malgré la difficulté, le peuple d’Israël gagnera. Je le sais parce que c’est cela l’esprit israélien du peuple éternel. Nous avons commencé cette guerre dans une fracture terrible entre nous. Nous nous sommes toujours querellés. Nous sommes un peuple de disputes et c’est ainsi. Mais nous ne pouvons pas détruire notre maison. Nous pouvons nous disputer mais pour amener la victoire nous devons être unis. Ensemble et uniquement ensemble nous vaincrons”.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire