Pour empêcher toute opposition, Netanyahou envisagerait de transformer le vote de la loi sur la conscription en un vote de censure

0
140

Netanyahou envisage de transformer le vote qui aura lieu ce soir sur l’application de la loi de continuité en un vote de censure, pour tenter d’empêcher le ministre de la Défense Galant et d’autres membres indécis de la Knesset du Likoud de s’opposer à la loi de conscription, qui devrait avoir lieu ce soir.

JDN  – Benjamin Berger

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou envisage de transformer le vote qui aura lieu ce soir sur l’application de la loi sur l’enrôlement en une motion de censure, pour tenter d’empêcher le ministre de la Défense Galant et d’autres membres indécis de la Knesset du Likoud de s’opposer à la conscription. Cela a été rapporté par Kan 11.

Le vote sur l’application de la loi de continuité à la loi sur la conscription devrait avoir lieu ce soir en séance plénière de la Knesset après minuit. Le ministre de la Défense Yoav Galant entend ne pas soutenir le projet de loi qui sera présenté, pour protester contre sa promotion. Une démarche inhabituelle : Galant apparaîtra en plénière et votera contre la promotion de la loi sur la conscription de la précédente Knesset

La Knesset devrait voter sur l’application de la loi de continuité au projet de loi sur la conscription promu par Benny Gantz dans le gouvernement précédent. Galant a déclaré au gouvernement qu’il s’agissait d’un « cirque politique » auquel il ne voulait pas participer. La députée Tali Gottlieb a également envisagé de ne pas soutenir la loi, mais dans la matinée, elle a tweeté une vidéo de couronnes de deuil déposées à la porte de sa maison et a écrit : « Vous êtes dérangé. Si je me demandais un instant si je devais m’y opposer, les inconnus qui sont passés devant ma porte m’ont convaincu de voter pour. N’essayez pas de me terroriser ».

D’autres membres de la Knesset ont menacé lors de conversations à huis clos qu’ils ne voteraient pas lors du vote de ce soir ni lors des votes ultérieurs.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire