Regev demande à Miara : « Empêcher le blocage des trains, c’est une violation de la loi et de l’intimidation »

0
68

La ministre des Transports a envoyé une lettre « urgente » à la conseillère juridique du gouvernement, lui demandant d’empêcher l’intention des organisations de gauche de bloquer les chemins de fer et les gares à travers le pays.

JDN

En amont de la « Journée de la perturbation » que les organisations de gauche organisent ce mardi, dans le cadre des manifestations contre le gouvernement, elles ont fait savoir qu’elles avaient l’intention de bloquer diverses voies ferrées et gares à travers le pays. En conséquence, ce soir, la ministre des Transports s’est adressée à la conseillère juridique du gouvernement, l’avocate Gali Beharav-Miara, lui demandant d’empêcher cela : « C’est un blocage illégal ».

« J’ai écrit une lettre urgente au médiateur au sujet de l’intention des contrevenants, qui envisagent avec intimidation de bloquer le trafic ferroviaire en Israël, en violation de la loi », a écrit Regev et pour avoir gêné un agent des chemins de fer ou l’avoir délibérément retardé dans l’exercice de ses fonctions. De plus, une interdiction a été établie d’entrer délibérément sur les rails sans autorisation. »

Selon elle : « Des interdictions pénales supplémentaires sont établies dans la réglementation des chemins de fer, y compris l’interdiction d’interférer avec les voyageurs entrant ou sortant du train et l’interdiction d’interférer avec un agent des chemins de fer ou un agent de sécurité dans l’exercice de leurs fonctions, ainsi que l’interdiction de faire un bruit déraisonnable susceptible de gêner autrui en gare, sur le quai ou dans le train, ou d’avoir un comportement de nature à gêner autrui ou à le priver de son repos. »

Regev a attaqué la conseillère juridique Miara. « Ce qui m’intéresse, c’est de savoir quelle sera la nouvelle excuse de l’ombudsman pour violer la loi claire et sans ambiguïté, et comment elle entend justifier de camper sur ses positions et de risquer des vies humaines sur les voies ferrées, de bloquer les quais et, comme d’habitude, de perturber la routine des citoyens. On attendra demain, on sera peut-être surpris… », a écrit la ministre du Likoud sur ses réseaux sociaux.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire