Soupçonnée d’actes nuisant à la sécurité, la sœur d’Ismail Haniyeh, résidente de Tel Sheva, a été arrêtée

0
80

Le Shin Bet et la police ont arrêté la sœur d’Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, soupçonnée d’avoir eu des contacts avec des membres du Hamas et de s’identifier à l’organisation terroriste alors qu’elle incitait et soutenait un acte de terrorisme en Israël. • La police israélienne a fait une descente chez elle tôt ce matin.

JDN

Il a été autorisé de publier que dans le cadre d’une enquête conjointe du district sud, la police israélienne et le Shin Bet ont perquisitionné ce matin (lundi) avec les forces de police de l’unité centrale de la région du Néguev et du Néguev avec la coopération du JMS de la division tactique du MGB, des combattants du MGB Sud YSM Neguev, de la formation aérienne de la police israélienne et des unités de renseignement régionales et nationales dans le cadre de l’activité opérationnelle « Early Sunrise » sur l’enceinte du domicile de la sœur du chef de du bureau politique du Hamas, Ismail Haniya. Cette résidente de Tel Sheva, ce village bédouin musulman, est soupçonnée d’avoir des contacts avec des membres du Hamas et de s’identifier à une organisation terroriste tout en incitant et en soutenant des actes de terrorisme en Israël.

Au cours de la perquisition à son domicile, les forces ont découvert des documents, des médias, des téléphones, d’autres découvertes et preuves la liant à de graves infractions à la sécurité contre l’État d’Israël. La suspecte, âgée de 57 ans, a été arrêtée pour interrogatoire à l’unité centrale de la police du Néguev. Sur la base des preuves qui seront recueillies contre elle, elle sera entendue aujourd’hui devant le tribunal de première instance de Be’er Sheva avec une demande de prolongation de sa détention.

Le commandant du district sud, le surintendant Amir Cohen, a suivi de près la préparation opérationnelle de la région du Néguev et des forces partenaires sous le commandement des forces spéciales Efi Shiman, et a salué la coopération de la police israélienne et des mécanismes de sécurité de l’État dans la lutte contre les instigateurs de violence et d’actes de terrorisme et ceux qui s’identifient et soutiennent les organisations terroristes et les terroristes en temps de guerre et en temps normal.

Le commandant du district a souligné que le district sud n’hésitera en aucun cas dans la guerre contre le terrorisme et utilisera partout tous les moyens et instruments à sa disposition pour créer une dissuasion tout en déjouant les incidents terroristes, dans le but d’assurer la sûreté et la sécurité des citoyens israéliens.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire