Un discours époustouflant de Miriam Novak à l’Assemblée générale de l’ONU

3
3407
Lors de l’Assemblée générale extraordinaire de l’ONU à New York, tenue à la demande des dirigeants des pays de l’Union européenne et du Nouveau bloc arabe, la représentante d’Israël, Miriam Novak, a pris la parole.
Debout à la tribune, devant le mur de marbre vert de la salle principale de l’ONU, Miriam Novak a dit :
— Mesdames et Messieurs ! Comme vous le savez, il y a quatre-vingts ans, l’Europe, dirigée par l’Allemagne, a mené une purge ethnique : elle a exterminé presque tous les Juifs qui y vivaient. Français, Belges, Hollandais, Norvégiens, Hongrois, Slovaques, Polonais, Lituaniens, Ukrainiens – tous ont aidé les fascistes. Vous avez tué au moins six millions de Juifs, y compris des nouveau-nés. Chacun d’eux aurait pu offrir au monde des enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, donc vous pouvez multiplier le nombre de tués par quatre ou cinq… Et maintenant, quand nous sommes à nouveau pillés, battus et tués dans tous vos pays, et que vos tribunaux libèrent les meurtriers, vous nous dites que nous n’avons pas le droit de nous défendre ? Nous n’avons pas le droit de prévenir nos ennemis que nous répondrons à une nouvelle purge ethnique par une frappe encore plus puissante ? Peut-être pouvez-vous nommer une autre nation dont l’extermination est si fanatiquement recherchée par votre nouvelle communauté internationale dirigée par l’Iran ? Et pourquoi ? Pendant deux mille ans, nous avons vécu parmi vous, vous offrant nos connaissances, découvertes et inventions. Nous vous avons donné l’alphabet, la Bible, la Vierge Marie, Jésus-Christ, les douze apôtres, Spinoza, Disraeli, Colomb, Newton, Nostradamus, Heine, Mendelssohn, Einstein, Singer, Eisenstein, Freud, Landau, Gershwin, Offenbach, Rubinstein, Saint-Saëns, Kafka, Lombroso, Montaigne, Mahler, Marcel Marceau, Vsevolod Meyerhold, Yehudi Menuhin, Stefan Zweig, Arthur Miller, Maya Plisetskaya, Stanley Kubrick, Irving Berlin, Edward Teller, Lion Feuchtwanger, Paul Newman, Robert Oppenheimer, Benny Goodman, Eugène Ionesco, Imre Kálmán, Marcel Proust, Marc Chagall, Barbra Streisand, Claude Lelouch, Steven Spielberg, Anouk Aimée, Leonard Bernstein, Norbert Wiener, Larry Page, Mark Zuckerberg, Sergey Brin, Andrew Lloyd Webber et encore des milliers de scientifiques et d’éducateurs. Imaginez combien de génies semblables auraient pu naître des millions de Juifs tués par vous, puis de leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants !
Mais ces génies non nés ont disparu à jamais dans les fours crématoires, les synagogues brûlées et les fosses communes. Alors pensez-vous vraiment que vos résolutions, boycotts et sanctions peuvent nous ramener dans les chambres à gaz ? Non, mesdames et messieurs ! Ayant vécu parmi vous pendant deux mille ans, nous avons dû nous adapter à vous et apprendre non seulement vos langues, mais aussi certains aspects de votre psychologie. Sinon, comment aurions-nous survécu en Perse sans la perfidie persane ? En Espagne sans la cruauté espagnole ? En Allemagne sans la soumission allemande à la discipline ? En France sans l’avarice française ? En Pologne sans la vanité polonaise, et en Russie sans les jurons et l’habitude russe des latrines de cour, où il faut s’accroupir et parler de sa grandeur spirituelle ? — (Rires dans la salle.)
— Et c’est pourquoi je vous dirai franchement : oui, nous ne sommes pas des anges. Parmi nous, il y a eu des escrocs internationaux et des gangsters, Lansky, Medoff et Epstein, des voleurs, des pilleurs, des aventuriers et même des pédophiles. Mais dans toute notre histoire commune, il n’y a jamais eu de Bogdan Khmelnitski, Adolf Hitler et Joseph Staline juifs. Il n’y a jamais eu de Josef Mengele et Erik Koch juifs, d’Adolf Eichmann et Idi Amin juifs, d’Andrei Chikatilo et Li Zicheng juifs, de Jeffrey Dahmer et Jean Bokassa juifs, de Fritz Haarmann et Ted Bundy juifs, de Nikolaï Dzhumagaliev et Albert Fish juifs. Nous n’avons jamais fait de colliers avec des oreilles humaines, n’avons jamais scalpé, n’avons jamais mangé de chair humaine, n’avons jamais fait du savon avec de la graisse humaine, n’avons jamais fait des abat-jours avec de la peau humaine, n’avons jamais fait des matelas avec des cheveux de femmes, n’avons jamais brûlé des gens dans des temples religieux et n’avons jamais tué des enfants dans des chambres à gaz. Au lieu de cela, nous avons créé des choses qui ont changé le monde pour le mieux.
L’irrigation goutte à goutte, le dessalement de l’eau de mer, les processeurs Intel et les plateformes Centrino et Core Duo, le plus petit ordinateur ADN du monde et la première clé USB au monde, le nanofil et la pilule-caméra, le médicament contre la sclérose en plaques et l’exosquelette, Google Glass pour les aveugles et le moniteur de respiration de bébé, le radar capable de voir à travers les murs, le synthétiseur d’intelligence artificielle de réalité holographique et encore des centaines de choses merveilleuses.
Ne représentant que 0,2 % de la population mondiale, nous avons donné au monde 32 % des lauréats du prix Nobel. Oui, j’ai oublié de vous dire : nous n’avons jamais consommé et ne consommons pas le sang des nourrissons chrétiens pour faire de la matsa. Déjà en 1913, trois experts orthodoxes du judaïsme ont prouvé cela lors du célèbre procès de Beilis à Kiev.
En 1962, le Concile Vatican II a levé notre culpabilité pour la crucifixion du Christ, et en 2011, le pape Benoît XVI a déclaré que « le chrétien ne peut pas être antisémite, nous avons les mêmes racines ».
En 2019, son successeur, le pape François I, a dit que « chaque chrétien a un Juif en lui » et « qu’on ne peut être un véritable chrétien sans reconnaître ses racines juives ».
De plus, le chef de l’Église catholique mondiale a déclaré que « l’alliance entre D’ et les Juifs continue de s’appliquer » et « que l’antisémitisme comprend non seulement les attaques contre les Juifs, mais aussi les critiques contre Israël ».
Enfin, en juin 2020, le pasteur John Hagee, chef des évangéliques chrétiens américains, a publié son « Appel au monde entier », dans lequel il a dit simplement et clairement : « Pourquoi nous, huit millions de chrétiens patriotes américains, soutenons Israël ? Parce que D’ est du côté d’Israël ! Si un chrétien dit qu’il n’aime pas les Juifs, alors son faux christianisme est très douteux. D’ dit : « Je bénirai ceux qui bénissent Israël ! Je maudirai ceux qui maudissent Israël ! » Et maintenant je veux demander aux délégués européens présents dans cette salle : qui pensez-vous être ? Êtes-vous chrétiens ou non ? Quand vous priez Jésus-Christ, la Vierge Marie et les saints apôtres, ne priez-vous pas des Juifs ? Et quand vous dites que vous portez l’image du Christ dans votre cœur, n’admettez-vous pas ainsi que vous portez un Juif dans votre âme ?
Même si vous êtes un athée acharné, vos ancêtres ont été chrétiens pendant deux mille ans et, par conséquent, le judaïsme est dans votre sang – que vous le vouliez ou non !
Alors, mesdames et messieurs. Si vous insistez sur le boycott international d’Israël parce que vous continuez à haïr les Juifs et que vous voulez l’extermination totale des Juifs sur terre, alors soyez cohérents – commencez par vous-mêmes, faites le seppuku ! Ce sera une purge ethnique honnête.
Et maintenant, comme on dit ici, en Amérique, I have news for you, j’ai une nouvelle pour vous. Maintenant, après les chrétiens, c’est au tour des musulmans de se débarrasser de l’antisémitisme. Oui, ce ne sera pas facile, mais tout comme le Tout-Puissant a aidé l’humanité à se débarrasser de la peste bubonique, de l’anthrax, du choléra et du coronavirus, Il vous aidera à vous débarrasser de l’antisémitisme. Vous demandez : pourquoi ? Pourquoi le Tout-Puissant nous a-t-Il ramenés en Israël et vous oblige-t-Il à abandonner votre désir de nous détruire ? Car Il doit avoir un but, n’est-ce pas ?
Je vais vous donner mon avis personnel. Car, selon Son dessein, chaque nation doit apporter à l’humanité ce qu’elle fait de mieux.
Les Français – des cuisiniers et des parfumeurs.
Les Anglais et les Russes – des écrivains et des poètes.
Les Italiens – des artistes et des musiciens.
Les Allemands – des soldats et des philosophes.
Et nous, les Juifs – des génies.
Des génies qui, dans tous les domaines, font progresser l’humanité de la barbarie et de l’idolâtrie vers la culture, l’humanisme et le progrès technique. C’est notre mission, que nous accomplissons depuis deux mille ans, malgré tout !
Donc, que nous ayons des armes de défense génétiques, torsionnelles, nucléaires, tectoniques, cosmiques ou autres, ce n’est pas votre affaire ! Que vous nous permettiez d’avoir des armes de défense ou non, cela nous est égal.
Comme l’a dit un jour l’un des fondateurs de notre État, Zeèv Jabotinsky : « Que nous vous plaisions ou non, cela nous est indifférent, nous sommes arrivés avant vous et nous partirons après vous. »
PS : Un lecteur nous fait savoir qu’il semblerait bien que ce discours ne date pas de ces temps-ci, mais de voici deux-trois années… Avouons que nous avons cherché des informations sur cette personne, et cela nous a surpris de ne pas en trouver, mais avons conclu que si ce texte excellent circule sur internet, c’est qu’il est valable… Quiconque en sait plus est prié de nous en informer.

3 Commentaires

Laisser un commentaire