Un grand voyage du rav David Cohen, roch Yechivath ‘Hévron, en France !

2
862

Cette semaine, à la fin de la période d’étude d’hiver, le rav David Cohen (notre photo : Wikipédia) va effectuer un grand voyage en France pour renforcer l’étude de la Tora dans divers centres d’étude.

Ce voyage, organisé par le Igoud des Bené haYechivoth originaires de France, sous la direction du rav Yeshaya Arrouas va commencer le mardi 28 adar (21 mars), par un cours, en après-midi,  à la Yechiva Guedola de la rue Pavée.  Il s’agira là du dernier cours de cette vénérable institution en ses locaux du Marais, puisqu’après les vacances, elle passera dorénavant dans ses nouveaux locaux à Anet (Eure et Loir) !

Mercredi matin, deux cours sont prévus : l’un chez le rav Méïr Sitruck, gendre du rav Cats de Pavée, dans son Beth haMidrach de la rue Flandrin, puis un second cours, celui-ci dans le Beth haMidrach du rav Sénior, qui de nos jours n’est plus le rav de Créteil, mais dirige l’ACIP, dans le 16e qui accueille le Beth haMidrach du rav Berda).

En après-midi, le Roch Yechiva, le rav Cohen se dirigera vers Anet, où va se tenir la « Yechivath hemchekh hazeman », une structure destinée spécialement aux jeunes qui veulent continuer à étudier même durant les vacances et innovée par le Igoud des Bené haYechivoth français.

Continuons à nous préparer à ce remarquable voyage du Roch Yechiva, le rav Cohen, avec le programme du jeudi matin, Roch ‘Hodech : il se rendra alors au Raincy pour donner cours dans la structure les institutions du rav Yehouda Tolédano, mais aussi pour prendre la parole au cours de « Matinales », ce genre de rencontres organisées pour les dames de la communauté.

En après-midi, le rav va se rendre à Strasbourg, où, à 17 h, un grand Séder Limoud est organisé à la Yechivath Eshel du rav Rephaël Elgrabli auquel un Chiour Klali suivra. Plus tard à 20 h une grande rencontre pour les membres de la communauté et les rabbanim, et bien sûr pour les jeunes des Yechivoth de la ville, sera organisée à la salle de l’Esplanade.

Vendredi matin, rav Cohen se rendra au Beth haMidrach de fondation récente, nommé Ech Dath, dirigé par le rav Betsalel Landauer.

La visite du rav Cohen dans cette ville se justifie par la vitalité juive exceptionnelle qu’on y trouve.

Pour Chabbath, le Roch Yechiva revient dans la région parisienne, et prendra part aux activités qui auront lieu à Anet, que le Igoud a loué pour les jeunes qui se sont inscrits : il s’agit de 70 jeunes qui tenaient à continuer à étudier durant Ben hazemanim, et de 90 jeunes émanant des Yechivoth ketanoth de France – avec ceci de particulier que ces derniers ont terminé l’étude d’un traité de Guemara, et que, après la fin du Chabbath, un grand siyoum va être organisé avec eux.

Pour terminer ce séjour, le rav Cohen participera dimanche à un « Yom haLimoud » organisé à l’hôtel du Collectionneur entre 9 h et 14 h 30 (attention : heure d’été) à la mémoire du Grand rabbin Yossef Sitruck zatsal. Y sont conviés tous ensemble, les membres des communautés de la région parisienne ainsi que les ba’hourim français et leurs familles à étudier une sougia.

Le retour du Roch Yechiva et des personnes l’accompagnant est prévu pour lundi.

Cette impressionnante activité, dans laquelle le rav David Cohen s’est engagé, s’inscrit en fait dans son souci d’accompagner et de renforcer le public yechivatique qui est celui qui s’est développé en France ces dernières décennies. Ceci, en particulier pour les jeunes revenant d’Erets Israël et se retrouvant en France pour ces vacances, bien souvent sans structure adéquate, ce qui peut avoir une influence pas toujours positive sur la suite de leurs études.

Nul doute qu’un tel voyage aura une influence positive et encourageante pour tous les Bené Tora de France, ainsi que sur l’ensemble des communautés juives.

2 Commentaires

  1. Mon fils est ‘hayal à Hévron. Il garde donc avec les autres l’endroit. Et risque sa vie (oui) Il n’y a pas de concours, mais c’est difficile d’être handassa kravi : peu de sommeil, corps usé par les sports et autres entraînements de l’armée… être à la Yechiva me paraît moins contraignant. On doit se fatiguer le moa’h (le cerveau), mais ceci n’use pas, voire régénère… Hachem reconnaîtra les siens.

    • Si déjà vous parlez de ce que Hachem veut, de chacun de nous dans sa vie, peut-être n’aurait-il pas été déplacé d’ouvrir la Tora et d’y voir ce qui y est écrit, noir sur blanc… « Vous vous y plongerez jour et nuit… » De quoi parle-t-on ?
      Ah, et la sécurité du pays ? Le fait est que, de nos jours, une grande partie du peuple d’Israël se dévoue pour oeuvrer dans ce domaine et (malheureusement) pas dans celui de la Tora, donc la Yechivath ‘Hévron peut exister dans la tranquillité (relative), ainsi que d’autres institutions de cet ordre, et peut élever une génération de Talmidé ‘Hakhamim comme depuis très longtemps le peuple juif n’a pas eu. Cet équilibre entre les deux sortes de jeunes permet ce développement, mais nul doute que si tous les jeunes du peuple juif étaient à la Yechiva, cela serait mieux, mais alors, le Machia’h serait déjà venu…

Laisser un commentaire