Accord sur le nucléaire: Angela Merkel a averti Binyamin Netanyahou d’une guerre régionale!

0
468

A un peu plus d’un mois de la décision cruciale du président américain sur l’accord signé avec l’Iran, on apprend que les Européens ont tenté de faire pression sur Israël en espérant que cela influera sur Donald Trump. Lors du Forum économique de Davos, la chancelière allemande Angela Merkel s’était entretenue en privé avec le Premier ministre Binyamin Netanyahou. Lors de leur conversation, elle avait développé tout un discours alarmiste avertissant qu’un retrait des Etats-Unis de l’accord avec l’Iran risquait de provoquer une guerre régionale. La n° 1 allemande avait aussi prévenu le chef du gouvernement israélien qu’un tel retrait entraînerait une scission entre Européens et une baisse de crédibilité de l’Europe qui profiteraient à la Russie et à l’Iran.

Les Européens ont tellement peur d’un retrait américain qu’ils ont évoqué la possibilité de nouvelles sanctions contre Téhéran en échange d’un maintien des Etats-Unis dans le cadre de l’accord. Mais il n’y a pas eu d’unanimité sur cette question.

Mardi, le président américain a continué à mettre la pression en rappelant que l’échéance approche et a une fois de plus rappelé “qu’il se passera quelque chose le 15 mai prochain face à l’Iran”.

Par ailleurs, Binyamin Netanyahou a déjà eu lundi un entretien téléphonique avec le nouveau secrétaire d’Etat US Mike Pompeo, farouche adversaire de l’Iran et de l’accord de Vienne. Les deux hommes ont évoqué les excellentes relations qui règnent entre les deux pays, ainsi que les défis communs auxquels ils sont confrontés. Sans plus de détails, mais l’on imagine de quoi il s’agit.

Source www.lphinfo.com

LIRE  Les hésitations du Hamas face aux troubles de Jérusalem

Aucun commentaires

Laisser un commentaire