Allemagne : les rabbins autorisés à officier dans l’armée

0
205

Un signe d’intégration pour la communauté juive dans la société allemande : le gouvernement allemand a approuvé mercredi un projet de loi visant à permettre aux rabbins d’officier au sein de l’armée allemande. Ce projet, en attente d’être validé par le Parlement allemand, met un terme à cette anomalie qui durait depuis un siècle.

« Après environ 100 ans, nous établirons à nouveau des aumôniers militaires juifs au sein de la Bundeswehr. Un signe clair: la vie juive est une évidence dans notre pays », s’est réjoui sur Twitter la ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer.

Cette mesure concernant l’aumônerie militaire a été approuvée en accord avec le Conseil central des Juifs d’Allemagne. « Les citoyens de confession juive doivent faire partie de la Bundeswehr (l’armée allemande, NDLR) afin de renforcer aussi la cohésion sociale dans une société ouverte », explique le gouvernement allemand.

L’aumônerie protestante et catholique existe déjà dans l’armée

Une aumônerie protestante et catholique existe déjà dans les forces armées allemandes, mais les communautés juive et musulmane font encore défaut.

Les conseillers religieux de l’armée remplissent un rôle de conseiller sur les questions d’ordre éthique et accompagnent les soldats dans leur formation ou leur formation continue.

Si des données précises sur l’appartenance religieuse de ces soldats n’existent pas, on estime à 300 environ le nombre de militaires juifs contre quelque 94.000 chrétiens et 3.000 musulmans dans l’armée allemande.

La communauté musulmane bientôt intégrée dans l’armée allemande

Le gouvernement envisage également d’intégrer des représentants musulmans dans l’aumônerie militaire mais la diversité des associations islamiques rendent les négociations difficiles. Depuis plusieurs années, l’armée allemande doit faire face à de violentes critiques à la suite des révélations indiquant que plusieurs de ses membres étaient d’extrême droite.

LIRE  L’UE friande de high-tech d’Israël pour garder ses frontières

La précédente ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, avait ordonné l’an dernier que l’armée allemande fasse le ménage en son sein en supprimant toute référence à la Wehrmacht, les forces armées nazieDes casques et souvenirs d’époque avaient notamment été retrouvés dans l’une de ses casernes.

Source www.rtl.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire