Allemagne : une marque de bière reprend les symboles nazis

0
115

Écriture gothique, aigle aux ailes déployées… L’étiquette de la Deutsches Reichsbrau copie de nombreux symboles graphiques nazis. Est-ce illégal ?

Qui se cache derrière la German Reich Brewery, une marque de bière dont l’étiquette reprend la symbolique nazie ? Écriture gothique, aigle aux ailes déployées, étiquette de couleur brune… Manque juste la croix gammée, remplacée par une croix de fer. Même le prix d’une caisse (18,88 euros) n’est pas anodin, puisque le nombre 18 (première et huitième lettres de l’alphabet) correspond aux initiales d’Hitler, AH, et que 88 correspond à « HH », pour « Heil Hitler ». BBC News évoque le poste Facebook de Götz Ulrich, un responsable politique dans l’est de l’Allemagne, qui a relayé des photos de la bière en question tout en exprimant sa honte.

Cette bière, la Deutsches Reichsbrau, a été mise en vente vendredi à Bad Bibra, une ville située dans le Land de Saxe-Anhalt, dans un magasin de la chaîne Getränke-Quelle. Götz Ulrich a pu constater qu’elle avait connu un sacré succès puisque de nombreuses caisses ont été écoulées. Getränke-Quelle a réagi en indiquant qu’il s’agit de la décision isolée d’un franchisé indépendant. Il a été demandé à ce dernier de retirer de la vente ces bières, rapporte le Tagesspiegel.

Une enquête a été ouverte

Les médias allemands ont remonté la piste et ce serait un néonazi connu, Tommy Frenck, qui a mis en vente le premier cette bière, en janvier, sur Internet. Il possède un bar à Themar, dans le Land de Thuringe, ville où se déroule chaque année un festival néonazi.

La police de Thuringe, citée par le Tagesspiegel, se demande si l’étiquette de cette bière peut être considérée comme un acte criminel. En effet, les symboles nazis sont illégaux s’ils sont utilisés dans un cadre politique, par des groupes néonazis ou d’extrême droite. En revanche, dans un contexte culturel, leur utilisation peut être tolérée. Le procureur général a ouvert une enquête.

LIRE  Quelle différence y a-t-il entre l’antisémitisme d’extrême droite et celui d’extrême gauche ?

Source www.lepoint.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire