Annulation d’un exercice militaire sino-israélien

0
163

Une source israélienne a fait part de l’annulation d’un exercice conjoint de l’armée israélienne avec l’armée chinoise à cause de l’épidémie de coronavirus qui sévit en Chine.

La chaîne 12 de la télévision israélienne a annoncé l’annulation de l’exercice militaire conjoint de l’armée israélienne et de l’armée chinoise par crainte du coronavirus. Selon elle, l’armée israélienne a annulé les voyages de ses militaires en Chine par crainte du Corona, en annonçant la suspension des exercices militaires conjoints avec l’armée chinoise.

Dimanche 9 février, le journal The Times of Israel a cependant publié un rapport dans lequel il faisait part implicitement du déploiement de plusieurs soldats d’« un pays d’Asie de l’Est » en évitant soigneusement de mentionner le nom du pays en question.

Le journal a par la suite ajouté, citant un reportage radiodiffusé :

« Malgré des mesures radicales prises par Israël pour empêcher le nouveau coronavirus mortel d’atteindre le pays, les soldats de l’un des pays d’Asie de l’Est les plus durement touchés par la maladie ont été autorisés à se rendre dans l’État juif et à participer à un exercice militaire avec les troupes israéliennes sur une base dans le sud, ont confirmé dimanche les Forces de défense israéliennes. »

« Quelques soldats sont arrivés en Israël au cours du week-end et participeront désormais à l’exercice conjoint pendant plusieurs semaines, tout en ayant des contacts directs avec des soldats israéliens, a rapporté la radio de l’armée, affirmant que les règles de sécurité posant sur les chaînes d’informations empêchaient de publier le nom du pays concerné ».

Avant l’annulation de l’exercice militaire, la même source avait prétendu qu’Israël avait décidé de poursuivre l’exercice comme prévu pour éviter de nuire aux relations avec le pays en question et que des sources militaires avaient estimé « important » l’exercice.

LIRE  L'ambassadeur Daniel Sa'ada, ambassadeur d'Israël en Frace, sur la situation

Confirmant le rapport, un porte-parole de l’armée israélienne avait prétendu que « tous les contrôles médicaux nécessaires avaient été effectués et même de façon plus stricte qu’à l’accoutumée.

Cependant, l’armée israélienne a fini par annuler l’exercice suite à l’augmentation des pressions des familles des militaires israéliens. Dans ce cadre, The Times of Israel écrit : “Malgré les assurances de l’armée, le père d’un soldat servant dans la base où l’exercice devait s’effectuer avait dit aux médias israéliens que c’était avec une grande crainte qu’il avait envoyé son enfant à l’armée le matin de l’exercice”.

Source french.presstv.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire