Un assassin d’enfant va bénéficier d’une libération conditionnelle !

0
396

En 1999, sa peine a été commuée à 45 ans de prison par le président Ezer Weizman.
Gur a déjà accompli 37 ans mais apparamment, il n’en fera pas plus.
Sa libération sera retardée de sept jours pour permettre au procureur de l’État d’envisager la possibilité d’interjeter un appel de la décision, ce qui semble fort probable.
En effet, le bureau du procureur de l’État a déclaré qu’il s’agit d’une décision dramatique et sans précédent en Israël.
Le bureau du procureur de l’État a également affirmé que le prisonnier n’a jamais pris l’entière responsabilité de tous ses actes pour lesquels il avait été condamné.
Cela signifie qu’il n’y a eu de changement important et réel de sa conduite, comme l’exige la libération d’un prisonnier purgeant une peine d’emprisonnement pour avoir commis des infractions aussi graves.
Rappelons qu’en 1980, Zvi Gur circulait en voiture dans le quartier de Ramat Efal, où vivait la famille Yarden, il a alors vu Oron Yarden qui passait, il l’a attrapé puis a fui avec lui.
Peu de temps après, Gur a contacté la famille et a exigé une rançon. La police, qui a préparé le montant requis mais elle avait placé un émetteur afin de localiser le garçon.
Plus tard, après son arrestation, il avait conduit les enquêteurs à l’endroit où il avait enterré le garçon.

LIRE  L'Iran a projeté d'assassiner un politicien pro-israélien en Allemagne

Source Koide9enisrael

Aucun commentaires

Laisser un commentaire