Bas-Rhin : des tags antisémites et anti-migrants découverts sur les murs de la mairie de Forstheim

0
84

Trois tags à caractère antisémite et raciste ont été découverts ce lundi 7 octobre sur la façade de la mairie de Forstheim (Bas-Rhin). En lettres capitales rouges, les inscriptions font référence aux migrants et à la communauté juive en Alsace. Consternée, la mairie a porté plainte.

Quatre jours après l’inscription de croix gammées nazies sur la maire de Steige (Bas-Rhin), des tags antisémites et racistes ont été découverts ce lundi 7 octobre sur la façade de la mairie de Forstheim (Bas-Rhin). Selon le maire Guillaume Peter, les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi. Aux alentours de 8 h ce matin, un ouvrier communal, suivi du troisième adjoint et de la secrétaire de mairie, a découvert des tags en lettres capitales rouges autour de la porte d’entrée.

Sur toute la hauteur du mur de l’entrée, les gendarmes de Woerth ont constaté deux tags antisémites : « TOUS LES MIGRANTS EN ISRAEL » et « STOP À LA TUTELLE JUIVE EN ALSACE / 2019 ANNÉE RECOR ». Le dernier tag, également en lettres capitales rouges, fait quant à lui référence aux migrants : « REFERUNDUM SUR LA VENUE DES MIGRANTS » (l’orthographe des tags n’a pas été modifié).

La liste des mairies touchées s’allonge

Pour le maire de Forstheim, ce dernier tag « fait penser au débat sur l’immigration qui a débuté aujourd’hui à l’Assemblée nationale« . Surpris et consterné par les faits, Guillaume Peter a annoncé avoir porté plainte. Selon lui, il s’agirait d’un « groupe organisé, au vu de la nature et de la forme du geste, et surtout par rapport à la référence au référendum« .

LIRE  Kerry a proposé un plan de paix régional à Netanyahou lors d'un sommet secret

La commune de 600 habitants est sous le choc tandis que le maire « pensait être préservé« . Ces nouveaux tags racistes et antisémites viennent s’ajouter à la liste des mairies touchées en Alsace, à l’instar d’Heiligenberg (Bas-Rhin) en mars et de Schirrhoffen (Bas-Rhin) en juin.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire