Benny Gantz appuie le trait contre les orthodoxes

0
161
Benny Gantz, Head of the 'Israel Resilience' party speaks at the campaign opening event of "Israel Resilience Party" party in Tel Aviv on January 29, 2019. Photo by Hadas Parush/Flash90 *** Local Caption *** ????? ??? ??? ??? ???? ?????? ?? ???? ??????

Les orthodoxes et les sionistes-religieux sont décidément devenus les “punching-balls” de cette campagne électorale. A quatre jours des élections, Benny Gantz vient de faire ce qui a avait tellement été reproché à Binyamin Netanyahou lors des élections de 2015 avec les “Arabes qui se ruent vers les bureaux de vote”. Mais cette fois-ci, cela fera peu de bruit médiatique car il ne s’agit “que” d’orthodoxes, un public qu’il est plus aisé de stigmatiser.

Le président de Bleu-Blanc a voulu avertir d’un fort taux de participation dans les villes orthodoxe et a publié sur Twitter un graphique comparant Bné Beraq et Tel-Aviv: 77% contre 63%. La légende a l’intention de la région de Tel-Aviv est explicite: “Quiconque veut un gouvernement libéral-laïc doit aller voter”.

Cette nouvelle attaque contre le monde orthodoxe, dans laquelle il fait compétition avec Avigdor Lieberman, a entraîné de fortes critiques. Le journaliste orthodoxe Arié Ehrlich a écrit: “Je me souviens que quelqu’un avait dit il y a à peine un mois: ‘La force d’une société en Israël réside dans l’unité de toutes ses composantes ; nous devons adopter un nouveau style que celui de Binyamin Netanyahou et redoubler d’amour gratuit’. Ce quelqu’un s’appelait Benny Gantz. Nous n’oublierons pas cela ! Ne venez pas chez nous pour manger du tchonlent ! Honte à vous !”

Le journaliste Yinon Magal a écrit sur Twitter: “Rappelons-nous le tollé qui avait suivi les propos de Netanyahou sur les Arabes qui se ruent vers les urnes”.

Même l’activiste de gauche Eldad Yaniv a qualifié ce graphique de “dégoûtant”.

Photo Hadas Parush / Flash 90

Source lphinfo.com

LIRE  États-Unis : les midterms virent au duel Trump-Obama

Aucun commentaires

Laisser un commentaire