Binyamin Netanyahou veut faire voter rapidement une “loi Saar”

0
312
Israel's Prime Minister Benjamin Netanyahu and Minister of Education Gideon Saar (L) seen at an award ceremony hosted by the Trump Foundation, at PM Netanyahu's office in Jerusalem on December 25, 2012. Photo by Miriam Alster/FLASH90 *** Local Caption *** ??? ?????? ?????? ?????? ????? ??? ??? ????? ?????? ???? ????? ????? ??? ?? ??????

Saura-t-on un jour la vérité sur la crise ouverte qui a éclaté il y a une quinzaine de jours entre Binyamin Netanyahou et Guidon Saar ? Le Premier ministre avait particulièrement mal réagi aux rumeurs ou informations selon lesquelles l’ancien ministre et le président Reouven Rivlin auraient ourdi un complot contre lui, visant, après les dernières élections, à charger Guidon Saar de former le gouvernement et non à Binyamin Netanyahou. Constitutionnellement, la chose est possible. A l’opposé, Guidon Saar dément formellement ces allégations. Il voit un signe de “paranoïa” chez Binyamin Netanyahou et l’accuse d’avoir prêté foi à des racontars de son entourage. Malgré les dénégations, le chef du gouvernement est convaincu de la véracité des faits, et il croit Reouven Rivline capable d’une telle démarche tant il sait l’inimitié que lui porte le président de l’Etat qui ne rate jamais une occasion de l’attaquer par allusions.

Binyamin Netanyahou a donc décidé de présenter un amendement à la loi fondamentale du gouvernement, qui réduira les prérogatives du président dans ce domaine et exigera qu’il charge uniquement un chef de parti pour former un gouvernement, et non un simple député. Ce texte sera déjà présenté dimanche à la commission ministérielle législative. Cette loi a déjà été surnommée “loi Saar”. Le texte a toutes les chances de passer après que le ministre des Finances Moché Ca’hlon, en général réticent aux modifications constitutionnelles, ait donné son accord, indiquant avoir été convaincu par les arguments que lui a donnés le Premier ministre.

Lors de sa fête d’anniversaire, Binyamin Netanyahou avait surpris tout le monde en révélant cette affaire, et avait accusé “un ancien ministre du Likoud” (Guidon Saar sans le nommer) d’avoir convenu avec le président Rivlin d’attendre que Binyamin Netanyahou mène le Likoud à la victoire mais ensuite de l’empêcher de devenir Premier ministre en chargeant Guidon Saar de former une coalition gouvernementale.

LIRE  “Les Occidentaux ont choisi l’option la plus modérée"

Le Premier ministre avait dénoncé un procédé anti-démocratique et noté une faille dans la constitution qu’il a promis de corriger.

Photo Miriam Alster / Flash 90

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire