Boycott: Israël menace l’Irlande de mesures de rétorsion

0
313

Lundi 28 janvier: dans le cadre des réactions à la décision du parlement irlandais, le président de la Knesset Yuli Edelstein a ordonné l’annulation d’une visite de deux parlementaires israéliens prévue au mars en Irlande. Ils devaient notamment rencontrer le président du parlement irlandais ainsi que des membres de la commission des Affaires étrangères et de la Défense. Les députés israéliens sont Eyal Ben-Reouven (HaTenouah) et Akram Hassoun (Koulanou). Justifiant sa décision, Yuli Edelstein a dit: “Il n’est pas étonnant que l’Irlande cherche une nouvelle fois à porter atteinte à Israël. Cette loi de boycott aura des conséquences graves, et c’est dans cet esprit que j’ai annulé la visite de ces deux députés israéliens. Nous serons toujours heureux de réserver du temps pour nous rendre dans tout pays qui acceptera de coopérer avec tout Israël et non pas seulement une partie du pays, au lieu de perdre du temps avec un Etat qui cherche de manière obsessionnelle à nous attaquer”.

Dimanche 27 janvier: Le gouvernement israélien ne décolère pas après le vote de la Chambre basse du parlement irlandais sur un boycott des produits fabriqués par des entreprises juives des territoires libérés en 1967.

L’ambassadrice irlandaise en Israël, Alison Kelly a été convoquée au ministère des Affaires étrangères pour se voir signifier une vive protestation ainsi que des menaces: “Si cette légifération antisémite arrive à son terme, elle aura des conséquences fâcheuses sur les relations israélo-irlandaises et sur la position de l’Irlande dans la région”.

Sur le plan pratique, le ministre de l’Economie et de l’Industrie Elie Cohen a menacé d’imposer des taxes supplémentaires sur les produits importés en provenance d’Irlande. Le ministre a également chargé une équipe de son ministère de préparer toute une série de mesures de rétorsion envers l’Irlande, notamment l’interruption d’accords économiques ou de coopération signés entre les deux pays. “Si les voix antisémites l’emportent au final au parlement irlandais, nous réagirons comme il se doit”, a prévenu Elie Cohen.

LIRE  Saar et Bennett déclarent: "Nous n'appuyerons pas une loi empêchant Netanyahou de régner malgré les accusations"

Le texte en question doit encore passer une cinquième et ultime étape, dans le cadre d’une commission, avant d’obtenir force de loi.

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire