Congrès US: nouveaux propos antisémites d’Ilhan Omar

0
170

Les déclarations anti-israéliennes des deux membres musulmanes au Congrès américain commencent à agacer une partie de leur propre formation, le Parti démocrate. Autant Ilhan Omar que Rashida Talib, nouvelles élus à la chambre des Représentants, utilisent le Congrès américain comme tribune pour exprimer leur haine d’Israël et elles multiplient les posts et tweets anti-israélien notamment pour appeler le BDS et soutenir le boycott.

Dernier scandale en date, les propos tenus récemment par Ilhan Omar lors d’une interview sur le site Yahoo News où elle niait le caractère démocratique de l’Etat d’Israël, le comparant à l’Iran à cause de la Loi de la Nation votée par la Knesset qui selon elle « ne reconnaît pas les autres religions ». Quand on sait la liberté religieuse qui règne en Israël contrairement aux autres pays de la région, on peut légitimement se poser la question du niveau de culture générale de la représentante du Minnesota sans parler de son honnêteté intellectuelle.

Vendredi dernier, Kevin McCarthy, chef du groupe républicain à la chambre des Représentants a évoqué cette question et a demandé à la direction du Parti démocrate de prendre des mesures contre Ilhan Omar mais aussi contre Rashida Talib, représentante du Michigan qui a elle-aussi créé le scandale à plusieurs reprises, et récemment encore en demandant aux membres républicains du Congrès « quel Etat ils représentent en réalité », sous-entendu les Etats-Unis ou Israël.

Kevin McCarthy a accusé le Parti démocrate de ne pas réagir aux déclarations récurrentes de ces deux élues musulmanes, estimant que « se taire équivaut à acquiescer ». Il a menacé d’agir de son côté si les dirigeants démocrates continuent à rester les bras croisés.

LIRE  Le Train Bleu porte plainte après la "quenelle" de ses salariés

Ilhan Omar a pourtant récidivé en écrivant sur Twitter que « le soutien des élus républicains à Israël est acquis par l’argent » !

Ilhan Omar et Rashida Talib ne sont encore que deux représentantes musulmanes anti-israéliennes au Congrès américain. Mais la liberté avec laquelle elles expriment leur haine ainsi que leur impunité en disent long sur les mouvements de fond qui s’opèrent au sein du Parti démocrate que pourtant près de 70% des Juifs américains soutiennent encore.

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire