Cracovie ouvre son premier hôtel casher depuis la Shoah

0
1783
La construction de l’hôtel Polin a été réalisée grâce au soutien d’un homme d’affaires local, non-juif…

Soixante-quinze ans après que la déportation des Juifs de Cracovie par les nazis, des descendants de survivants ont ouvert le premier hôtel « casher » de la ville après la Shoah, rapporte le site d’informations JTA.

L’hôtel Polin a ouvert ses portes le mois dernier, mais sera officiellement inauguré Chabbath (!). L’hôtel de 38 chambres dispose d’une synagogue et d’un ascenseur spécialement conçu pour respecter les règles du Chabbath.

Sa cuisine, casher, a été placée sous la surveillance du Grand rabbin de Pologne, Michael Schudrich, a souligné jeudi au JTA, le directeur de l’hôtel, Eli Zolkos.

La nuit dans une chambre double de l’hôtel, situé près de l’aéroport international John Paul II de Cracovie-Balice, coûtera environ 45 dollars (38 euros) par nuit, petit déjeune compris, a indiqué Zolkos.

L’hôtel propose par ailleurs des navettes vers le centre-ville, dans le quartier juif historique de Kazimierz, qui se trouve à environ du 10 km.

La construction de l’hôtel Polin a été réalisée grâce au soutien d’un homme d’affaires local, non-juif, qui a investi 476.600 euros dans les travaux.

Une succursale de l’hôtel Polin pourrait par ailleurs ouvrir prochainement dans le quartier de Kazimierz, à Cracovie.

Zolkos a expliqué que le modèle économique de l’hôtel reposait essentiellement sur la venue, de plus en plus fréquentes, de touristes israéliens en Pologne.

Entre 60.000 et 80.000 Juifs vivaient à Cracovie avant la guerre.

Les nazis ont d’abord expulsé plusieurs milliers de Juifs de la ville, avant de mettre en œuvre leur politique de déportation vers les camps de la mort en mai 1942, selon Yad Vashem.

LIRE  Réussite diplomatique de Netanyahou : l’UE coupe ses subventions à un organisme anti-Israël

Des centaines de Juifs ont été fusillés dans le ghetto de la ville, tandis que les autres ont été arrêtés et transférés dans les trains qui allaient les amener à Belzec et Auschwitz-Birkenau.

En mars 1943, le ghetto de Cracovie fut totalement liquidé et les 2.000 travailleurs juifs restant ont été emmenés au camp de travail de Plaszow, situé à proximité.

Tous les autres ont été déportés à Auschwitz. Au total, 90% des Juifs de Cracovie ont été assassinés par les nazis entre 1939 et 1945.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire