Début d’un forage pétrolier près de Beth Shéan

Zion Oil & Gas, basée au Texas, annonce le début du forage dans la vallée de Jezréel.

0
600

Zion Oil & Gaza (NASDAQ: ZN), une société basée au Texas, a annoncé qu’elle avait commencé à forer le Megiddo-Jezreel # 1, un puits profond et en plein air situé dans la vallée de Jezréel, près de Beit Shéan.

« Nous prévoyons un forage à travers au moins quatre strates géologiques différentes avec un potentiel de pétrole et de gaz », a déclaré Victor G. Carrillo, PDG de Zion. « Cela a été un périple de plusieurs années pour atteindre ce stade, mais toute notre équipe est très heureuse de voir ce projet finalement se concrétiser.  »

L’entreprise affirme fièrement qu’elle a été bénie d’avoir mérité le privilège de « forer pour l’indépendance politique et économique d’Israël ». Son site web indique qu’elle s’inspire de Genèse 49,25-26 et de Deutéronome 33,13-16. Ces versets parlent des bénédictions physiques et géographiques accordées à Yossef, fils du patriarche Ya’akov.

Zion utilise des prestataires de services de classe mondiale tels que Halliburton, Baker Hughes et Weatherford, ce qui se voit clairement à sa plate-forme de forage FF-400 de DAFORA. La plate-forme dispose d’un système de traction de capacité de 3 000 HP, capable de percer jusqu’à plus de sept kilomètres – plus que nécessaire pour forer le puits planifié à une profondeur cible de 4,5 km.

Dustin Guinn, président et chef de l’exploitation de Zion, a déclaré: « Le processus pour pouvoir finalement commencer le forage a été une course d’obstacles et une école de patience, mais nous sommes extrêmement fiers du travail qui a été fait et attendons avec impatience un succès retentissant. Nous remercions nos actionnaires et nos supporters pour leur fidélité au cours de ces dernières années.  »

LIRE  L'hôpital Sheba Tel Hashomer prend la 10ème place du podium mondial !

En 2015, une étude indépendante de la société de conseil internationale Beicip-Franlab a conclu que jusqu’à 6,6 milliards de barils de pétrole restent à découvrir dans la partie offshore de la portion d’Israël du bassin du Levant. La zone de licences Megiddo-Jezreel de Zion, bien que sur terre, se trouve entièrement dans le bassin du Levant et est bien placée pour découvrir les principaux ingrédients géologiques d’un système pétrolier actif.

Zion espère avec prudence que « des puits multiples pourraient être forés à partir de ce site de base, car plusieurs cibles géologiques souterraines peuvent être atteintes en utilisant des trajectoires directionnelles pour les puits ultérieurs ».

Zion note dix raisons pour lesquelles une offre domestique de pétrole en Israël est une ressource vitale pour protéger la sécurité stratégique et financière d’Israël. Parmi elles, la liberté de la pression internationale dont Israël jouirait, ainsi que la fin du besoin d’Israël de s’appuyer sur des sources pétrolifères peu fiables. Tout au long de 2015 et 2016, par exemple, la majeure partie du pétrole israélien a été importée du Kurdistan, une région particulièrement volatile.

Israël ne produit actuellement que quelques milliers de barils de pétrole par jour, rapporte Zion, ce qui signifie qu’il dépend du marché mondial pour plus de 99% de sa consommation.

Les réserves prouvées d’hydrocarbures d’Israël s’élèvent à 11,5 millions de barils et 28 milliards de mètres cubes de gaz. Bien qu’aucun de ces deux chiffres ne place Israël dans les 40 premiers producteurs au niveau mondial, ces totaux sont nettement plus élevés qu’ils ne l’étaient il y a quelques années.

LIRE  Les juifs exilés invités à revenir au Soudan

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire