Décision très controversée de Tsahal

0
621

Tsahal a pris une décision lourde de conséquences sur le plan sociétal: les formulaires que doivent remplir les jeunes conscrits lors de leur incorporation ne porteront plus les mentions « prénom du père » et « prénom de la mère » mais: « prénom du parent n°1 » et « prénom du parent n°2 »!

Le journaliste Yinon Magal a attaqué cette décision: « Tsahal a complètement déraillé. Hé, Kochavi! Il s’agit de l’armée d’Israël et non pas d’une crèche de l’organisation Naamat! Reveillez-vous! Il y a de graves dangers au-dehors, occupez-vous plutôt de cela ! »

Dans les milieux de gauche, cette décision a par contre été accueillie avec une grande satisfaction.

Parmi les réactions indignées, à noter celle du rav Ami’haï Eliyahou, empreinte de cynisme: « Je propose désormais que dans toutes les synagogues du pays l’on ôte les Dix Commandements au-dessus de l’Arche sainte et que l’on modifie le texte du 5e commandement en: ‘Honore ton parent n°1 et ton parent n°2’. Idem dans les rouleaux de la Tora. Peut-être pourrait-on aussi rajouter ‘parent n°3’ ou carrément supprimer la mention ‘parents’ pour les enfants adoptés à l’étranger ! »

L’organisation « Tsav Rishon » appelle les soldats à barrer les nouvelles formules et réécrire « père » et « mère ».

L’organisation « Torat le’hima » fait savoir: « Il est choquant de voir comment Tsahal a cédé devant les diktats des ‘progressistes’ et des organisations homo-lesbiennes (…). La mission de Tsahal n’est pas de façonner la culture israélienne et de trancher sur des questions sociétales. Ce n’est pas son rôle ».

Quant à l’organisation Liba elle a publié le communiqué disant: « Cette décision de Tsahal est désolante, car au lieu de se distancer d’organisations aux idées extrémistes, l’armée a choisi de les suivre et de procéder à des changements délirants suite aux exigences d’une minorité extrémiste. Cette tentative de nous ‘rééduquer’ et de nous inculquer des valeurs dévoyées, contraires à l’humanité et au judaïsme, ne réussira pas. Nous appelons le chef d’Etat-major à mettre en application ce qu’il avait annoncé au début de son mandat, de faire de Tsahal une armée combattante et gagnante et à ne pas laisser des agendas étrangers s’instiller dans Tsahal et brouiller ses valeurs ainsi que son identité ».

LIRE  Les juifs exilés invités à revenir au Soudan

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire