La démolition de constructions arabes illégales dans les collines de Hébron a été retardée !

0
429


Rappelons que les constructions juives dans la région sont fréquemment détruites et souvent, sans raison.
Apparamment, lorsqu’il s’agit de constructions arabes, l’attitude est complètement différente.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a demandé de reporter la démolition de cinq bâtiments construits illégalement dans le village de Susya dans les collines du sud de ‘Hévron.
Les démolitions devaient avoir lieu aujourd’hui (mardi) mais elles ont été reportées en raison de  pressions internationales exercées sur Netanyahou.
C’est la troisième fois au cours de ces derniers mois que ces démolitions sont reportées.
Le Commandement de Tsahal et le coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires ont préparé un ordre d’opération, des centaines de policiers et de soldats ont été recrutés et placés en état d’alerte.
Le ministère de la Défense a engagé des entrepreneurs civils et de l’équipement lourd pour ces démolitions.
Sauf que la nuit dernière, vers 22h00, le bureau du Premier ministre leur a demandé d’arrêter l’évacuation.
La démolition de maisons arabes dans le village de Susya est considérée comme l’un des symboles de la lutte palestinienne en Judée-Samarie et Israël a été soumis à de fortes pressions internationales, en particulier ces dernières semaines, pour empêcher ces démolitions.
Une autre évaluation est que la démolition a été reportée suite à la visite prévue de l’envoyé du président américain Trump au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, et de Jared Kouchner, le conseiller spécial du président américain, qui est aussi son gendre.
La démolition, qui a été reportée à une date inconnue, est également un acte politiquement sensible. La semaine dernière, les forces de sécurité ont évacué deux avant-postes juifs en Judée et Samarie, Nativ Ha’avot dans le Gush Etzion et Tapuach Ouest, en Samarie.
Ce matin, le chef du Conseil régional de Har Hébron, Yochai Damari, a appelé le Premier ministre à agir avec équité pour les Juifs et les Arabes et à démolir immédiatement le quartier de Nawaj’a, qui a été construit illégalement dans la région du Conseil régional de Hébron.
En raison de la visite attendue des deux émissaires américains, le gouvernement a  reporté à une date inconnue la démolition de ces maisons arabes construites illégalement, la Cour suprême ayant confirmé que ces bâtiments se trouvent sur des terres de l’Etat depuis des années.
L’impuissance du gouvernement israélien contraste fortement avec la fermeté qu’il montre concernant la démolition de maisons juives, comme nous l’avons vu cette semaine pour Nativ Havot ou Tapouach Ouest.
Cela fait deux ans que cela dure.
La non-exécution de l’ordonnance judiciaire incite clairement aux yeux de l’autre partie qu’il faut continuer la colonisation arabe de la zone. Ainsi, des douzaines de structures illégales sont construites chaque mois dans la zone C de manière complètement systématique et sous le regard inerte de l’État d’Israël ».

LIRE  Pour l'Iran, le nucléaire peut seul venger la mort de Soleimani

Source Koide9enisrael

Aucun commentaires

Laisser un commentaire