Un député arabe supplie le Guatemala de ne pas transférer son ambassade à Jérusalem

0
172
Joint Arab List Yosef Jabareen attends a Committee on the Status of Women and Gender Equality during a discussion on the segregation between women in maternity wards, in the Israeli parliament on April 13, 2016. Photo by Miriam Alster/FLASH90 *** Local Caption *** ?????? ?????? ???? ????? ?????? ???? ?'????? ???? ?????? ?????? ???? ??????

Mardi, la ministre guatémaltèque des Affaires étrangères Sandra Jovel a rappelé la promesse du président Jimmy Morales de transférer l’ambassade du Guatemala à Jérusalem le jour de Yom Ha’atsmaout, en parallèle au transfert de l’ambassade américaine. Elle a défendu “le droit souverain” de son pays de décider où installer ses ambassades et a déclaré: “Nous allons faire ce qui est juste, en conformité  avec la politique étrangère que nous avons suivie envers Israël durant les soixante-dix ans écoulés”.

Mais cette décision n’est pas du goût de la Liste arabe unifiée. Par le biais de l’ambassadeur du Guatemala à Tel-Aviv, le député Youssef Jabrin a lancé un appel solennel au président guatémaltèque afin qu’il renonce à sa décision. Le député, qui est responsable des relations extérieures au nom de la Liste arabe, a notamment écrit: “Le transfert de l’ambassade du Guatemala à Jérusalem est contraire au droit international, il contribuerait à perpétuer l’occupation militaire israélienne des territoires conquise en 1967 et saperait toute chance d’établir une paix basée sur la solution de deux Etats”.

Youssef Jabrin est né en 1972. Il n’a donc pas connu la période 1948-1967 lors de laquelle la partie orientale de Jérusalem, la Judée et la Samarie n’étaient pas israéliennes mais occupées par la Jordanie. Durant ces dix-neuf ans, aucun pays arabe n’a appelé à la création d’un Etat ‘palestinien’ dans ces régions ni à faire de Jérusalem sa capitale. S’il avait vécu à cette période, Youssef Jabrin aurait fait comme tous ses frères arabes: rien!

Photo Miriam Alster / Flash 90

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire