Deux cousins rescapés de la Shoah se retrouvent, 75 après s’être vus...

Deux cousins rescapés de la Shoah se retrouvent, 75 après s’être vus pour la dernière fois

0
268
Deux cousins se sont retrouvés 75 ans après s’être vus pour la dernière fois. Chacun des deux hommes était persuadé que l’autre était décédé pendant la Seconde Guerre mondiale, dans les camps de concentration nazis.

« C’est bon de te voir. » Ces mots, Morris Sana, 87 ans, les murmure en tombant dans les bras de son cousin, Simon Mairowitz, 85 ans.

Rescapés de la Shoah, ils ne s’étaient pas vus depuis 75 ans. Chacun des deux hommes était persuadé que l’autre était décédé pendant la Seconde Guerre mondiale, dans les camps de concentration nazis, rapporte le quotidien britannique The Telegraph.

Ils se sont retrouvés voilà quelques jours, et la vidéo de leurs retrouvailles a été relayée par plusieurs médias anglo-saxons.

Une fuite de deux ans entre l’Italie et la France

Les familles de Morris Sana et Simon Mairowitz vivaient en Roumanie pendant le conflit. La dernière fois que les deux hommes se sont vus, c’était dans ce pays, « en 1943 ou en 1944 », dit Morris Sana à la chaîne de télévision américaine ABC News.

À l’époque, ses frères avaient été tués par les nazis. Entre 280 000 et 380 000 Juifs roumains et ukrainiens ont été assassinés dans les territoires contrôlés par le régime roumain, entre 1940 et 1944. C’est ce que révélait un rapport publié en 2004 par une commission internationale d’experts présidée par le Prix Nobel de la paix Elie Wiesel.

Une image extraite de la vidéo montrant la rencontre entre les deux hommes, 75 ans après s’être vus pour la dernière fois. (Photo : capture d’écran Facebook / Leetal Ofer)

Mais Morris Sana est parvenu à quitter le pays, avec sa mère et sa sœur. Leur fuite, qui a duré près de deux ans, les a menés en Italie, puis à Paris. Ils se sont installés en Israël après avoir passé plusieurs années en France.

LIRE  Ramath Chelomo – construction de centaines d’appartements dans un quartier orthodoxe de Jérusalem

Ils ignoraient tout du destin de l’autre

Simon Mairowitz, et sa sœur, eux, se sont enfuis du pays à « l’aide d’un colonel de l’armée britannique », raconte Carmela Ofer, la fille de Morris Sana.

Depuis, il vit au Royaume-Uni.

Les deux hommes ignoraient tout du destin de l’autre, et de leur départ de Roumanie.

Ils se sont retrouvés grâce à Carmela Ofer. Elle a entamé des recherches généalogiques, et retrouvé des membres de sa famille éloignée au Royaume-Uni.

Ils ont correspondu sur le réseau social Facebook. Simon Mairowitz s’est ensuite rendu à Tel Aviv, en Israël, où les deux hommes se sont retrouvés.

La petite-fille de Morris Sana, Leetal Ofer, a ensuite publié la vidéo de la rencontre sur Facebook. Et ces images ont permis de relayer leur belle histoire.

Source www.ouest-france.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop