Le gâteau « nazi » du conseiller municipal de Montpellier

0
54

Pour ses 40 ans, le conseiller municipal de Montpellier, ex-FN, Djamel Boumaaz, a partagé il y a deux ans, sur sa page Facebook une photo de son gâteau d’anniversaire qui vient de refaire surface. Mais la pâtisserie n’a rien de commun décrivent nos confrères de Valeurs Actuelles : en surface, entourée d’un coulis de fruits rouges, une croix gammée est dessinée en son centre. De quoi susciter l’ire du centre Simon-Wiesenthal, une organisation internationale de droits des Juifs, rapporte The Times of Israël.

Mais cela ne semble pas poser de problème à Djamel Boumaaz qui semble même s’en amuser de son irrévérence:

J’ai passé une super journée avec ma famille, balade, resto chez un amiSS (sic)… puis arriva le gâteau d’anniversaire, offert par mon amiSS (sic) ! ».

Dans son courrier, le centre Wiesenthal a exhorté à « condamner Boumaaz » et « pousser le maire de Montpellier à prendre des mesures pour le déchoir de ses fonctions municipales ».

À l’époque, la photo aurait été signalée par des utilisateurs du réseau social. « J’ai été convoqué et auditionné au commissariat, raconte-t-il. L’affaire a évidemment été classée sans suite. Je ne suis pas antisémite, encore moins judéophobe. Je suis seulement lobbyphobe. »

Fin mars, Djamel Boumaaz lui avait d’ailleurs adressé plusieurs « quenelles », geste hérité de son ami Dieudonné, lors d’un conseil municipal. Il se fera remettre plus tard un étrange trophée : la « Quenelle de la subversion 2019, catégorie politique », comme en atteste une photo partagée sur son compte Twitter. Une plainte avait été déposée à son encontre.

LIRE  La prière « Kel Maleh Ra’hamim » au Parlement européen

Aucun commentaires

Laisser un commentaire