Drame aux USA : Le FBI perquisitionne le domicile de l’ancien président Trump

0
105

L’ancien président Trump a annoncé dans un communiqué que des agents du FBI avaient fait une descente dans son domaine à Palm Beach, en Floride, « et ils ont même fait irruption dans mon coffre-fort », a-t-il dit et attaqué : « C’est un comportement inapproprié de la part des procureurs, une utilisation abusive du système judiciaire et une attaque par la gauche radicale qui ne veut désespérément pas que je me présente à la présidence en 2024 ».

Be’hadré ‘Harédim – Yanki Farber – Donald Trump | Photo: unsplash

L’ancien président américain Donald Trump a annoncé ce soir (mardi) que des agents du FBI avaient perquisitionné son domicile à Palm Beach, en Floride, « Après avoir travaillé et coopéré avec les agences gouvernementales compétentes, ce raid inopiné chez moi n’était ni nécessaire ni approprié », a déclaré Trump dans sa déclaration.

« Rien de tel n’est jamais arrivé au président des États-Unis auparavant », a poursuivi Trump, décrivant qu' »ils ont même pénétré par effraction dans mon coffre-fort ». La raison de cette descente n’est pas claire. Les porte-parole du FBI et du ministère de la Justice n’ont pas encore commenté officiellement leur visite.

Trump a accusé cette opération d’être motivée politiquement et a affirmé qu’il s’agissait d’une « inconduite du procureur » et d’un « harcèlement du système judiciaire ». Il a également déclaré: « Ce sont des temps sombres pour notre nation, car ma belle maison à Palm Beach, en Floride, est maintenant assiégée, attaquée par un grand groupe d’agents du FBI. Rien de tel n’est jamais arrivé au président des États-Unis avant », a-t-il déclaré dans un communiqué ce soir.

On ne sait pas à quoi servait cette opération, quel type d’ordre est exécuté et ce que les agents recherchent. Trump a déclaré: « Il s’agit d’une inconduite du ministère public, de la militarisation du système judiciaire et d’une attaque des démocrates de gauche radicale qui ne veulent désespérément pas que je me présente à la présidence en 2024, en particulier sur la base des derniers sondages, et qui feront également tout pour arrêter Républicains et Conservateurs aux prochaines élections de mi-mandat. »

LIRE  Une "attaque israélienne" contre des positions du Hezbollah près de la frontière syrienne

« Une conduite comme celle-ci ne peut se produire que dans des pays du tiers monde brisés, malheureusement, l’Amérique est maintenant devenue l’un de ces pays, corrompu à un niveau jamais vu auparavant, ils ont même fait irruption dans mon coffre-fort, quelle est la différence entre cela et le Watergate, où les agents ont fait irruption dans le Comité national démocrate? Ici, au contraire, les Démocrates ont fait irruption dans la maison du 45e président des États-Unis. »

Trump a également écrit: « J’ai résisté à la corruption bureaucratique de l’Amérique, j’ai rendu le pouvoir au peuple et j’ai vraiment travaillé pour notre pays comme nous ne l’avions jamais vu auparavant. L’establishment détestait ça. Maintenant qu’ils regardent mes candidats gagner grand, et voyant ma domination dans tous les sondages, ils essaient de m’arrêter, ainsi que le Parti républicain une fois de plus. L’anarchie, la persécution politique et la chasse aux sorcières doivent être révélées et arrêtées ».

Il n’est pas clair si Trump était chez lui en Floride lorsque le raid a eu lieu, car il est connu pour avoir été au Texas ce week-end. Alors qu’il passe habituellement le mois d’août dans son club de golf du New Jersey.

Trump est impliqué dans un certain nombre de questions juridiques, y compris l’enquête du ministère de la Justice sur les efforts visant à annuler l’élection présidentielle de 2020. John Rowley, ancien procureur fédéral de plusieurs clients de Trump, représente désormais l’ancien président dans les pourparlers avec le ministère de la Justice.

La perquisition a été effectuée lundi matin, selon le New York Times, bien que Trump ait affirmé que des agents se trouvaient dans son domicile somptueux plusieurs heures plus tard.

LIRE  Abbas : Les « chiens » du Hamas « devraient être jetés dans la poubelle de l’histoire »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire