Education: la municipalité de Jérusalem lutte contre l’influence de l’Unrwa

0
106
Employees of the UN Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East(UNRWA)and their families protest against job cuts announced by the agency outside its offices in Gaza City on July 31, 2018. / AFP PHOTO / SAID KHATIB

Lors de sa séance de mardi, le conseil municipal de Jérusalem a adopté un plan visant à la construction d’un complexe scolaire dépendant du ministère de l’Education qui accueillera les enfants du camp de « réfugiés » de Shouafat ainsi que du quartier arabe d’Anata, au nord de la capitale.

Ces écoles viseront à remplacer celles gérées par l’Unrwa qui à l’aide des ouvrages publiés par l’Autorité Palestinienne y prodigue depuis des décennies un enseignement de le haine antisémite, du négationnisme ainsi que de la glorification de la violence et du terrorisme.

Ce projet d’un coût de plus de 7 millions de shekels avait déjà été préparé sous l’ancien maire Nir Barkat qui voulait avec raison « expulser » l’Unrwa de la capitale israélienne.

Le conseiller municipal Arié King a remercié le maire Moshé Leon pour avoir pris les choses en main et fait avancer ce projet. « Nous ne faisons pas que parler, nous agissons aussi » a écrit Arié King sur sa page Facebook, égratignant au passage l’ancien maire qui selon lui « avait promis cela durant des années ».

Depuis 1965, l’Unrwa à Jérusalem a été responsable de « l’éducation » de centaines de milliers d’enfants de ces quartiers, disposent de la carte d’identité israélienne et jouissant de tous les services et avantages offerts par , mais qui sont parallèlement endoctrinés par la propagande de l’Autorité Palestinienne sous les auspices de l’Unrwa.

Source lphinfo.com

LIRE  Netanyahou au Tchad : le Hamas accuse Idriss Déby d’avoir « poignardé » le peuple palestinien

Aucun commentaires

Laisser un commentaire