Les Etats-Unis sanctionnent une entreprise israélienne en lien avec la Russie

0
157

Les Etats-Unis ont imposé lundi des sanctions financières à cinq sociétés russes et trois individus, accusés d’avoir soutenu des activités de piratage de la part de la Russie, selon un communiqué du Trésor américain.

Le département a ainsi sanctionné Digital Security et deux filiales pour avoir fourni de l’aide technique et matérielle aux services de renseignements russes FSB, qui sont déjà sur la liste des sanctions.

Le Bureau de Contrôle des Actifs Etrangers (OFAC) a cité la société Embedi, basée en Israël, pour des liens avec Digital Security, indiquant que c’est une filiale de la société russe depuis mai 2017.

L’entreprise, qui possède également un bureau à Berkeley, en Californie, a nié un quelconque lien avec le FSB ou la Russie, déclarant toutefois que les activités de certains collaborateurs étaient peut-être à l’origine de l’annonce américaine.

« Certains de nos employés s’occupant de la recherche ont travaillé pour Digital Security par le passé », a indiqué à i24NEWS Donald Anderson, responsable du marketing pour Embedi.

« À mon avis, c’est la seule connexion que nous ayons avec Digital Security », a-t-il précisé.

Donald Anderson a également indiqué que « le siège social et le centre de recherche et développement de la société sont situés à Herzliya », au nord de Tel Aviv, et que l’entreprise n’a aucun lien avec la Russie ou ses responsables politiques.

« Nous espérons que ce malentendu avec le gouvernement américain sera résolu dès que possible », a-t-il ajouté.

Une autre entreprise possédant une adresse israélienne a également été ajoutée à cette liste noire du Trésor américain, instaurant un gel des actifs que l’entité ou des individus liés peuvent avoir aux Etats-Unis et interdisant à tout ressortissant local d’avoir des échanges les sociétés et personnes listées.

Selon son site Internet, ERPScan a des bureaux aux États-Unis, aux Pays-Bas et en République tchèque ainsi qu’un laboratoire d’apprentissage automatique dans une ville du centre d’Israël.

Le fondateur de l’entreprise, Alexander Polyakov, a déclaré à i24NEWS dans un courriel que depuis 2014 son entreprise est « privée et enregistrée aux Pays-Bas » et qu’elle « n’est pas affiliée à une quelconque société » listée par le Trésor américain.

« Le seul problème est que certains de mes pairs et moi-même sommes nés en Russie, je suis désolé, nous ne pouvons pas le changer », a ajouté M. Polyakov.

« Nous pouvons toutefois changer le monde en le rendant meilleur et plus sûr », a-t-il poursuivi, expliquant qu’il continuerait à « aider [à lutter] contre les cyber-attaques, peu importe ce qu’il s’est passé ».

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a quant à lui indiqué dans un communiqué que « les Etats-Unis sont engagés dans un effort continu pour contrecarrer les actes malveillants menés sur ordre de la Russie […] pour accroître ses capacités d’attaque cybernétique ».

 « Les entités désignées aujourd’hui ont directement contribué à l’amélioration des capacités russes dans le domaine cybernétique et celui des câbles sous-marins à travers leur collaboration avec le FSB et ont donc mis en danger la sécurité des Etats-Unis et de nos alliés », a-t-il ajouté.

Le Trésor cite l’attaque cybernétique mondiale du logiciel malveillant NotPetya qui a paralysé des milliers d’ordinateurs dans le monde en juin 2017.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire