Etudes – généralités

0
1595

Dans le domaine des études supérieures (en université et en écoles supérieures), nous aurons à ajouter un mot : partout dans le monde, la fac, par définition, se positionne de manière très démarquée par rapport à la pratique juive. Cela reste également vrai en Erets Israël ! Voilà pourquoi il est plus qu’important, tant pour les jeunes hommes que pour les jeunes filles, de préférer un environnement dans lequel on pourra trouver… un Beth haMidrach ! Oui, cela existe, par exemple à Bar Ilan (région de Tel Aviv), grâce au travail de Ohel Naftali (contact : +972 (0) 3-618-5092 ou +972 (0) 054-2827-649). Diverses structures pour jeunes filles sont également existantes.

 

D’autres chercheront des Yechivoth. Là aussi, le choix est immense, et l’orientation demeure un art que seuls les rabbanim peuvent manier. Il faudra donc leur demander conseil.

Notons l’originalité très importante du système local : on trouvera des Yechivoth de tous les nivaux, du plus élevé, au plus faible. Certaines sont même francophones, ce qui peut s’avérer intéresser pour les premiers pas dans le pays. On trouvera en outre des Yechivoth pour débutants, des ba’alé techouva. Il est important de savoir qu’il existe également, de nos jours, des Yechivoth pour… délinquants. Voilà un axe que certains parents doivent connaître, sans hésiter à parler à leurs responsables quand ils rencontrent, malheureusement, ce genre d’épreuves.

Quant aux jeunes filles, divers séminaires français proposent leurs services à ce public, ainsi que des formules post-séminaire.

LIRE  Des français et pour les français : le Centre médical Nevé Tsédek, Tel Aviv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire