Le Louba et le steward : la belle histoire de Pourim se passe dans le ciel

0
1395

La scène se déroule dans un avion, un vol intérieur américain vers New York. Un ‘Habad se déplace de rangée en rangée à la recherche des voyageurs juifs qui n’auraient pas mis les tefillins (phylactères). Les hôtesses de l’air prennent la mouche contre cet homme barbu et chapeauté qui selon elles, dérange les passagers.

Elles interviennent à plusieurs reprises pour réclamer à cet homme de bien vouloir regagner sa place. C’est mal connaître la détermination de ce Juif religieux qui leur explique qu’il ne fait que proposer son aide aux nombreux Juifs qui se trouvent à bord, qu’il ne fait rien de mal et qu’il ne voit pas où est le problème. Les deux hôtesses comprennent qu’elles ne parviendront pas à le convaincre et font appel au chef de cabine principal.

Ce dernier, interloqué par la démarche du jeune ‘habad lui demande ce que sont ces boites noires que les Juifs posent sur le bras et la tête. Une discussion s’engage au cours de laquelle, le chef steward va découvrir que sa mère étant juive, il l’est lui-même au regard de la loi juive (Halakha). Les hôtesses de l’air sont pour le moins interloquées, le chef de cabine attire le ‘Habad dans un recoin de l’avion, près des containers chauffants des plateaux repas et commence à poser lui aussi ses tefillinnes, pour la première fois de sa vie.

Le ‘Habad lui fait réciter le « Chema’ Israël » et improvise une mini cérémonie de Bar Mitsva pour le chef de cabine qui parait à la fois inspiré et amusé par l’incongruité de la situation. Certains passagers ont même souhaité mazal tov au nouveau Bar Mitsva !

LIRE  Taroudant : la communauté juive célèbre la Hiloula de rabbi David Ben Barroukh

Source http://coolamnews.com/le-habad-et-le-steward-la-belle-histoire-de-pourim/

Aucun commentaires

Laisser un commentaire