« Le Hamas et Israël négocient indirectement »

0
433

Un diplomate qatari a déclaré dimanche qu’il y avait des négociations indirectes entre le Hamas et Israël dans le but de parvenir à un accord pour mettre fin aux crises dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

« L’administration américaine est au courant des pourparlers », a dit le responsable, Mohammed al-Amadi, à l’agence de presse Xinhua.

Al-Amadi, qui est en visite a Gaza, a déclaré qu’aucun accord n’avait été conclu jusqu’à présent, mais a ajouté que des négociations étaient toujours en cours pour parvenir à un accord global afin d’améliorer la situation dans l’enclave côtière.

Gaza a été placé sous blocus naval israélien depuis que le groupe terroriste islamiste Hamas a saisi le territoire.

Le Fatah et le Hamas ont signé un accord de réconciliation en octobre dernier, en vertu duquel l’autorité palestinienne devait reprendre le contrôle de Gaza avant le 1er décembre.

Ce délai a été initialement reporté de 10 jours et aurait plus tard rencontré des « obstacles ».

Le responsable qatari a déclaré dimanche que les Etats-Unis avaient récemment proposé des projets pour Gaza, qui fourniront des services de base tels que l’électricité, le dessalement de l’eau potable, le travail et la réhabilitation de la zone industrielle de Gaza.

Al-Amadi a indiqué que les projets avaient été présentés par le conseille de Donald Trump, Jared Kushner, lors de sa récente tournée au Moyen Orient, qui incluait le Qatar, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Jordanie et Israël.

« Nous avons exigé la levée du blocus de Gaza, qui a souffert trois guerres… Nous avons souligné aux américains et aux israéliens la nécessité d’y parvenir, et nous travaillons sur cette affaire, mais jusqu’à présent, nous n’avons obtenu aucun résultat, » a dit Al-Amadi.

LIRE  Goldnadel : “l’impunité absolue de la violence gauchère”

Le Qatar est un des plus grands fournisseurs d’aide à Gaza. Al-Amadi a récemment reconnu dans une interview qu’une coopération avec Israël était nécessaire pour améliorer la situation à Gaza.

« Quand vous voulez travailler à Gaza, vous devez passer par les israéliens. Sans l’aide d’Israël, rien ne passe, » a-t-il dit à l’Associated Press en février.

« Cela fait partie de nos efforts, en travaillant très étroitement avec Israël, de très près avec tout le monde à Gaza, pour empêcher toute escalade et guerre, nous voulons la paix dans la région et aider le peuple, » a-t-il ajouté.

Al-Amadi a déclaré dimanche que toutes les solutions pour Gaza devaient être acceptées par l’autorité palestinienne.

« Nous n’interviendrons pas sans le consentement et la présence de l’autorité palestinienne, » a-t-il souligné.

Au cours de sa visite actuelle à Gaza, Al-Amadi a annoncé la distribution d’une subvention de 2,5 millions de dollars aux universités de Gaza en plus du don de son pays de la même valeur en fournitures médicales aux hôpitaux.

« Nous cherchons une solution permanente aux problèmes de Gaza et nous voulons empêcher toute nouvelle guerre contre l’enclave, » a dit le diplomate qatari, ajoutant que le Hamas et Israël lui avaient dit qu’ils n’étaient pas intéressés par une nouvelle guerre.

« Nous avons convenu avec le Hamas et Israël qu’en cas de guerre, nos projets ne seront pas ciblés s’ils ne sont pas utilisés par le Hamas, » a-t-il ajouté.

Source www.juif.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire