La “‘houtzpa” de John Kerry et de Barack Obama

0
1322

L’ancien sécrétaire d’Etat américain John Kerry a naturellement dénoncé la décision du président Donald Trump de se retirer de l’accord avec l’Iran. Mais avec un toupet sans nom, il a accusé le président américain “d’avoir isolé les Etats-Unis de ses alliés européens”…et “d’avoir désormais mis Israël en danger” !

De son côté, l’ancien président Barack Obama n’a pas fait mieux. Il a dénoncé “une grave erreur qui risque de nuire à la crédibilité des États-Unis dans le monde” ! Une crédibilité américaine qui a rarement été aussi basse que lors des deux mandats de l’ancien président et qui est justement en train d’être rétablie par Donald Trump et les promesses qu’il respecte les unes après les autres.

Barack Obama a estimé que “mettre l’accord en danger sans aucune violation de la part des Iraniens est une grave erreur”. Oublié la découverte du Mossad à Téhéran, oublié le financement du terrorisme, oublié le développement du programme balistique et oubliée l’entreprise de déstabilisation régionale entreprise par Téhéran. N’ayant pas peur du ridicule, l’ancien locataire de la Maison-Blanche a déploré… ”une décision qui revient à tourner le dos aux plus proches alliés de l’Amérique” !

C’est précisément ce même Barack Obama qui avait pris la décision stratégique de tourner le dos aux alliés traditionnels des Etats-Unis et de faire le choix de l’Iran et du monde chiite comme “gendarmes et stabilisateurs du Proche-Orient”.

Une grossière erreur que le Proche-Orient paie aujourd’hui et paiera encore durant de longues années.

Source www.lphinfo.com

LIRE  Mossad : un projet nucléaire bien plus étendu qu’annoncé

Aucun commentaires

Laisser un commentaire