Impasse politique en Israël: le bloc de droite soudé, Shaked tente un compromis avec Lieberman

0
195

L’impasse politique se poursuit tandis qu’il ne reste au président de la liste centriste Bleu Blanc que quinze jours pour former un gouvernement.

Le Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou a rencontré lundi les chefs de file des partis du bloc de droite et déclaré que l’équipe de Bleu Blanc chargée des pourparlers avait refusé de rencontrer les membres du Likoud.

« Nous avons accepté de nombreuses concessions », a affirmé M. Netanyahou.

« J’ai demandé des explications à Benny Gantz, mais il ne m’a pas répondu, et notre équipe tente de rencontrer les représentants de Bleu Blanc, mais aucune nouvelle réunion n’a été fixée depuis », a-t-il dit.

Le leader de la Nouvelle droite, Naftali Bennett et son homologue orthodoxe le rav Aryé Dérhy (Shas) ont pour leur part tous deux affirmé avoir refusé de rencontrer les négociateurs de Bleu Blanc qui s’étaient adressés à eux.

A l’issue de la réunion, le bloc de droite a appelé Benny Gantz à former un gouvernement d’union « au plus vite et à éviter des élections inutiles ».

Chacun des chefs de file a également indiqué qu' »il ne participerait pas à un gouvernement minoritaire, et réitéré son engagement à ne pas se désunir du bloc ».

De son côté, la présidente de la Nouvelle droite, Ayelet Shaked, a rencontré lundi Avigdor Lieberman, à la tête du parti Israel Béténou après s’être entretenue avec des dirigeants des partis ultra-orthodoxes afin d’explorer les possibilités de résoudre les questions d’ordre religieux qui ont mis dos à dos les deux factions.

A ce sujet, M. Lieberman, que Mme Shaked tente de rallier au bloc de droite, devrait tenir une série de consultations avec des membres de son parti au sein de la Knesset (Parlement israélien), et des autorités locales dans les prochains jours afin de prendre une décision finale.

LIRE  Quand l’État français soutient la propagande pro-palestinienne

Mais le député du parti Judaïsme unifié de la Tora, le rav Moché Gafni a déjà prévenu qu’il n’y aurait aucun compromis sur les questions religieuses.

Mardi, les négociateurs de Bleu Blanc retrouveront l’équipe du Parti travailliste afin de poursuivre les entretiens vers le tracé d’une feuille de route.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire