Le Royaume-Uni « étroitement impliqué » dans la résolution de l’ONU

0
614

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a déclaré mardi au Parlement que le Royaume-Uni a joué un rôle clé dans l’élaboration de la résolution 2334 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies le mois dernier.

Johnson a également soutenu le discours du secrétaire d’État américain John Kerry qui a critiqué les implantations israéliennes en Cisjordanie les qualifiant d’obstacle majeur à la paix.

« Je rappelle à la Chambre que le Royaume-Uni a été étroitement impliqué dans sa rédaction, bien que ce soit une résolution égyptienne », a déclaré Johnson.

Kirsty Wigglesworth (POOL/AFP)

Kirsty Wigglesworth (POOL/AFP)
« Le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson (g) et son homologue américain John Kerry, lors d’une conférence de presse le 19 juillet 2016 à Londres »

« Nous l’avons soutenu seulement parce qu’elle contenait un nouveau langage soulignant l’infamie du terrorisme dont Israël souffre tous les jours ».

Citant des diplomates israéliens et occidentaux, le journal Haaretz a rapporté mardi que plusieurs fonctionnaires britanniques ont collaboré avec les Palestiniens pour formuler la résolution avant que les Égyptiens ne rédigent le document.

Par ailleurs, le rapport de Haaretz indique que la Grande-Bretagne a exhorté la Nouvelle-Zélande à maintenir la résolution vivante après le désistement en dernière minute des Égyptiens.

Les rumeurs selon lesquelles la Grande-Bretagne a joué un rôle clé dans la résolution du Conseil de sécurité sont apparues quelques jours après le vote.

D’après le quotidien britannique Jewish Chronicle, une source politique britannique anonyme aurait déclaré qu’au moment du vote de la résolution, cette dernière était « en fait une résolution britannique ».

LIRE  Les Juifs sud-africains protestent contre la montée de l’antisémitisme

The Guardian a également rapporté que la Grande-Bretagne « jouait un rôle clé dans les coulisses » pour faire en sorte que la résolution soit adoptée.

Une autre source britannique a déclaré au Jewish Chronicle que le vote en faveur de la résolution faisait partie de la nouvelle stratégie de la Première ministre britannique Theresa May envers Israël, selon laquelle les amis de l’État juif doivent prendre position contre les implantations afin d’obtenir la faveur des Palestiniens.

La résolution 2334 des Nations unies a été adoptée le 23 décembre et appuyée par 14 des 15 membres du Conseil, dont le Royaume-Uni. Les États-Unis se sont abstenus et n’ont pas utilisé leur pouvoir de veto pour bloquer la résolution.

Source http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/134819-170111-implantations-la-resolution-de-l-onu-etait-en-fait-une-resolution-britannique

Aucun commentaires

Laisser un commentaire