Israël aurait suspendu un nouveau transfert de 15 millions de dollars qataris au Hamas

0
276
File - In this Friday, Dec. 12, 2014 file photo, Palestinian top Hamas leader Ismail Haniyeh greets supporters during a rally to commemorate the 27th anniversary of the Hamas militant group, at the main road in Jebaliya in the northern Gaza Strip. Haniyeh has left the blockaded territory for talks in neighboring Egypt after the country opened its border for a few days. Hamas said the visit aims to discuss Gaza's economic crisis " that put Gaza on the edge of the abyss." (AP Photo/Adel Hana, File)

Israel a freiné un nouveau transfert de ressources qataries au Hamas suite à un tir de roquettes contre le territoire israélien depuis la bande de Gaza, a annoncé la radio de l’Armée israélienne, précisant que l’argent pourrait être remis un peu plus tard.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a décidé de suspendre le troisième transfert au Hamas de 15 millions de dollars (environ 13 millions d’euros), débloqués par le Qatar, suite à un tir de roquettes effectué la nuit dernière contre le territoire israélien depuis la bande de Gaza, a annoncé la radio de l’Armée israélienne.

Selon la radio, les autorités israéliennes ont annoncé à l’homme d’affaires qatari, qui devait acheminer l’argent dans la bande de Gaza via Israël, que le transfert était provisoirement gelé. Cette décision a été prise suite à un pilonnage du territoire israélien et aux troubles qui ont éclaté le 4 janvier à la frontière avec la bande de Gaza. Galé Tsahal a tenu à préciser qu’il s’agissait d’un ajournement provisoire et que le transfert de ressources pourrait reprendre dans un certain temps.

Le service de presse de l’armée israélienne avait précédemment fait état d’une frappe aérienne contre plusieurs positions du Hamas dans la bande de Gaza en réaction à une roquette tirée vers Israël.

En tout, ce sont 90 millions de dollars qataris qui doivent être distribués en six tranches mensuelles de 15 millions, principalement en arriérés de salaires aux fonctionnaires, mais aussi en aides financières aux habitants de Gaza, avait précédemment indiqué l’AFP. Ainsi, Israël permet au Qatar, pays arabe avec lequel il n’a pas de relations diplomatiques, de faire entrer dans la bande de Gaza des fonds destinés à payer des employés du mouvement palestinien Hamas, auquel Israël a livré trois guerres depuis 2008, dans l’objectif de dissiper les tensions qui ont failli déclencher un nouveau conflit ouvert début novembre.

LIRE  Bilan de l’époque « Bibi » : « La high-tech en Israël, 8% de l’économie réelle »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire