Israël aurait vendu pour des dizaines de millions dollars d’armes à la Birmanie

0
517
Au moins deux autres navires de type Super-Dvora doivent être livrés à la Birmanie.

Israël aurait vendu pour des dizaines de millions de dollars d’armes à la Birmanie, a rapporté lundi le quotidien Haaretz, malgré les restrictions sur les ventes d’armes au pays accusé d’avoir procédé à un « nettoyage ethnique » contre les Rohingyas musulmans.

Le rapport fait état d’un message posté par la marine birmane sur Facebook au mois d’avril, accueillant le patrouilleur israélien Super-Dvora MK III, fabriqué par d’Israel Aerospace Industries (IAI).

Selon Haaretz, citant des sources de l’industrie israélienne de l’armement, au moins deux autres navires Super-Dvora doivent être livrés à la Birmanie pour une facture s’élevant à plusieurs dizaines de millions de dollars.

Contacté par la rédaction du quotidien israélien, le ministère israélien de la Défense a déclaré « ne pas commenter ce genre de cas ».

Le mois dernier, Haaretz a rapporté qu’un effort était en cours au sein de la Cour Suprême israélienne afin de stopper les exportations d’armes vers la Birmanie, mais le verdict a été rendu secret et inconnu.

En 2005, un rapport d’Amnesty International accusait déjà Israël d’exporter des armes vers le pays controversé.

Depuis fin août, plus de 500 000 Rohingyas ont fui les persécutions militaires contre eux en Birmanie. Des persécutions qualifiées de « nettoyage ethnique » par les Nations unies.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a par ailleurs appelé la Birmanie à mettre fin aux opérations militaires contre les Rohingyas, d’accorder l’accès aux travailleurs humanitaires et de permettre le retour en toute sécurité des réfugiés qui ont fui le pays.

LIRE  Colère des Juifs de Cracovie : l’ancienne synagogue devenue un café

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire