Israël aux côtés du Maroc et de plusieurs pays arabes pour une conférence sur le Moyen-Orient

0
28

Organisé conjointement par le département d’État américain et la Pologne, ce sommet, visant à promouvoir la paix et la sécurité dans la région, verra la présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, annonce Haaretz. Le quotidien israélien précise que ce dernier s’envolera dès ce mardi vers la capitale polonaise.

Une soixantaine de pays, dont tous les pays de l’Union européenne, prendront part à cet événement qui devait initialement porter uniquement sur les relations avec l’Iran mais a été élargi aux conflits régionaux, au terrorisme et aux questions humanitaires, selon un communiqué du ministre polonais des Affaires étrangères, Jacek Czaputowicz, repris par l’agence de presse polonaise PAP.

Onze pays du Maghreb et du Moyen-Orient ont confirmé leur présence. En plus d’Israël, l’Arabie saoudite, Bahreïn, le Yémen, la Jordanie, le Koweït, Oman, le Maroc et les Emirats arabes unis enverront des délégations dirigées par leur ministre des Affaires étrangères.
“L’Egypte et la Tunisie sont susceptibles d’envoyer leur ministre adjoint”, a précisé M. Czaputowicz.

“Une douzaine de pays n’ont pas encore répondu à l’invitation, et quelques uns ont décidé de ne pas venir”, a-t-il ajouté. Le Liban et la Palestine, notamment, ont décliné l’invitation à cause de la présence d’Israël.

Lors d’une interview accordée lundi à la radio Voice of Palestine, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Malki, a d’ailleurs appelé les pays arabes à boycotter ce sommet ou à envoyer des représentants “moins importants” que leurs ministres des Affaires étrangères. Il a notamment déclaré que les Palestiniens “voient dans la conférence de Varsovie un complot contre la cause palestinienne”.

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a quant à lui qualifié ce rendez-vous de Varsovie de “cirque anti-Iran” dirigé par les États-Unis.

Selon Haaretz, au cours de l’année passée, les relations entre Israël et plusieurs pays arabes “se sont nettement réchauffées” et Netanyahou souhaiterait améliorer encore les relations avec trois d’entre eux en particulier: l’Arabie saoudite, Bahreïn et le Maroc, souligne le journal israélien.

Au cours de la conférence, Netanyahou devrait rencontrer le vice-président américain Mike Pence et le secrétaire d’État Mike Pompeo. Le gendre et conseiller principal du président américain Donald Trump, Jared Kushner, et son envoyé spécial pour le processus de paix israélo-palestinien, Jason Greenblatt, participeront également à cette réunion, annonce la même source. Ils devraient s’entretenir avec les dirigeants arabes et Netanyahou sur les aspects économiques de leur plan de paix.

Source Huffpost Maghreb – Koide9enisrael.blogspot.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire