Israël démantèle une filière financière terroriste Turquie-Gaza-‘Hévron

0
500

Une longue et minutieuse enquête du Shin Bet, de Tsahal et de la police a permis de mettre récemment au jour une filière de transferts de fonds au profit du terrorisme originaire de ‘Hévron. Cette filière avait comme point de départ le commandement du Hamas en Turquie, poursuivait vers la bande de Gaza puis aboutissait au commandement de l’organisation terroriste à ‘Hévron.

Cette filière a commencé à fonctionner au début de l’année 2016 à l’initiative de Mahmad Maher Bader, membre du « parlement » de l’Autorité Palestinienne sur la liste du Hamas. Il avait recruté pour cela deux émissaires originaires de ‘Hévron eux-aussi, qu’il avait envoyé en Turquie sous couverture « d’hommes d’affaires ». Les fonds récoltés en Turquie grâce au bureau du Hamas (qui aurait dû être fermé dans le cadre de la ‘normalisation’ entre Israël et la Turquie…) étaient ensuite transférés vers ‘Hévron. Ils servaient notamment au fonctionnement des activités du Hamas à ‘Hévron ainsi qu’à aider financièrement des terroristes libérés des prisons israéliennes.

La méthode employée était la suivante: les « hommes d’affaires » percevaient des sommes importantes en Turquie des mains de Haroun Nasser Eldin, membre du Hamas basé à Ankara. Avec ces sommes, ils achetaient de la marchandise sur place qu’ils envoyaient à ‘Hévron via Gaza dans le cadre d’importations. Cette marchandise était ensuite écoulée à ‘Hévron et l’argent était transféré au commandement du Hamas de la ville.

A noter que les membres du Hamas qui sont « actifs » sur le territoire turc sont pour la plupart des terroristes libérés par Israël dans le cadre de la transaction Shalit et qui ont été expulsés vers la Turquie.

LIRE  Massacre d'Ascq : des antifascistes mènent une action devant le domicile de l'ancien nazi Karl Münter

Le Shin Bet estime que depuis 2016 cette filière a réussi à transférer près de deux-cent mille dollars vers ‘Hévron. Par ailleurs, l’enquête a révélé que le Hamas prévoyait la construction d’une fabrique de béton, pour un montant qui se chiffre à des millions de dollars, pour servir au blanchiment d’argent du terrorisme.

Tous les suspects dans cette affaire qui habitent en Israël seront bientôt déférés devant la justice militaire. Cette nouvelle découverte montre que le Hamas ne cesse de vouloir développer ses activités terroristes en Judée-Samarie avec l’aide de ses ‘agences’ de Gaza et de Turquie. Avec la bénédiction tacite du président Recep Erdogan.

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire